La célèbre station de Haute-Savoie, patrie des skieurs de haut niveau et des alpinistes s'offre une nouvelle jeunesse. Elle vise une clientèle plus large et propose désormais un lieu baroque et drôle. Son nom : la Folie Douce…Tout un programme !

Au sommet de l'Aiguille du Midi, la vue imprenable sur le mont blanc.
Au sommet de l'Aiguille du Midi, la vue imprenable sur le mont blanc. © Radio France / Philippe Lefebvre

Il faut bien le reconnaître Chamonix avait, il y a quelques années encore, l’image d’une station de sports d’hiver vieillotte, et loin, très loin même des grandes stations d’altitudes où l’on passe ses journées skis aux pieds.

Une image injuste, explique-t-on ici. Même si le passé garde une part importante dans la ville. « C’est ici que tout a commencé, explique Nicolas Durochat le directeur de l’office du tourisme de la vallée de Chamonix, la première escalade du Mont Blanc par le célèbre duo Balmat et Pacard en 1786, la création du ski alpin quelques années plus tard par un médecin de la localité et enfin les premiers jeux olympiques d’hiver qui se sont déroulé à Chamonix en 1924. »

Mais n’allez pas croire qu’à Chamonix, on ne vive que dans le culte du passé encore très vif quand on passe devant le bureau des guides par lequel sont passées des générations d’alpinistes. Non ! La station affiche sans complexe sa modernité et sa différence. Ici, en effet, on ne parle pas d’un domaine skiable incroyablement long et de kilométrage record de pistes. Non, pour passer d’un domaine skiable à l’autre, du domaine de la Balme à celui des grands Montets, il faut descendre dans la vallée, prendre une navette qui assure la connexion, et partir à nouveau à l’assaut des sommets. À l’office du tourisme, on explique même qu’il s’agit d’une pratique de « ski safari » !

Montée d’adrénaline à 3842 mètres d'altitude

Cette modernité on la trouve aussi à 3842 mètres au sommet de l'aiguille du midi, haut lieu du tourisme local, et surtout site incontournable pour sa vue imprenable sur le Mont Blanc. Jadis la visite se limitait aux balcons faisant le tour de ce qui est encore aujourd’hui le relai de radio et télévision le plus haut d’Europe, mais depuis 2013 les touristes qui viennent au sommet veulent tous tester l’attraction phare du lieu : « le pas dans le vide » il s’agit d’une cabine entièrement vitrée et placée dans le vide à flanc de paroi. Quand on entre dans cette espace on a… 1000 mètres de vide sous les pieds c’est très impressionnant et très demandé au point qu’il n’est pas rare de faire la queue de longues minutes pour vivre ce court instant d’émotions fortes

Le réchauffement climatique : une réalité

Durant votre séjour, vous ne pourrez pas manquer « le petit train du Montenvers » vénérable train à deux wagons qui conduit les touristes à la Mer de Glace. Le lieu est très impressionnant et ce, d’autant plus que des panneaux ont été fixés dans la roche pour indiquer le niveau passé de cet océan de glace. Et constat, la mer fond et le glacier recule. 

Le petit train du Montenvers en direction de la mer de glace
Le petit train du Montenvers en direction de la mer de glace © Radio France / Philippe Lefebvre

Lors de votre visite, vous pourrez descendre jusqu’à la grotte de glace pour découvrir quelques sculptures notamment celle d’un ours, juste à l’entrée. Mais attention ! Pour remonter à la gare vous devrez gravir les 415 marches qui conduisent aux petites télécabines qui vous déposeront devant la gare. Attention, cela peut être assez sportif !

Un grain de folie douce

Mais quand on évoque l’histoire de Chamonix, on parle également des grandes fêtes et des grands bals qui étaient donnés ici au début du XXe siècle. Sans doute ce qui a inspiré les créateurs de « La Folie Douce Hôtel », hôtel récemment ouvert dans ce qui fut jadis le Savoy, un des palaces de Chamonix  ayant eu pour clients Max Linder ou… Buffalo Bill. Pour la petite histoire Max Linder a même tourné à Chamonix Max et sa belle mère.

Aujourd’hui c’est un établissement hybride à la décoration baroque où l’on peut trouver aussi bien des chambres avec lits jumeaux pour « copains en vacances » que des suites familiales. Et si les lieux d’hébergement et les tarifs sont différents (de 35 euros le lit pour une formule dortoir entre copains, à 350 euros pour la suite) tous les clients se retrouvent sur les coups de 17h pour l’après-ski dans une immense salle qui tient à la fois de la boîte de nuit, de la salle de spectacle et du bar. Un lieu animé par des chanteuses, des musiciens des danseuses ou des acrobates. Bref un lieu incontournable, drôle, festif et gourmand qui est bien le symbole d’une nouvelle jeunesse pour Chamonix ou, si l’on regarde dans le passé, ce n’est que pour mieux préparer l’avenir.

Mes bonne adresses :

C'est un éditeur 100% chamoniard spécialisé dans les romans, récits d'aventures et biographies d'aventuriers sur fond de montagnes. Des séances de lectures sont organisées avec les auteurs.

Une des plus grandes boutiques gourmandes de la station. 

La boutique d'une coopérative agricole vous propose un choix incroyable de fromages et de charcuterie.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.