Spetses est une île incroyable : maisons colorées, eau translucide, parfum de jasmin et surtout le jardin secret des riches armateurs.

Sur l’Île de Spetses l'Hotel Poseidonion, premier palace construit en Grèce toujours ouvert aux voyageurs.
Sur l’Île de Spetses l'Hotel Poseidonion, premier palace construit en Grèce toujours ouvert aux voyageurs. © Getty / Chris Jackson

Spetses est véritablement un coin de paradis loin de la fureur du monde. 

Tout d’abord pour découvrir cette petite ile de la mer Egée d’à peine 22km, il faut emprunter un bateau au départ du Pirée, le port d’Athènes.

Et en débarquant après un peu plus de deux heures de navigation, vous allez découvrir que l’on est ici très loin de la vision de carte postale habituelle de la Grèce. Pas de maisons blanches. C’est la couleur qui domine, et tout n’est que luxe calme et volupté.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard car Spetses a la réputation d’être l’île des riches armateurs grecs. Leurs belles maisons du 18e siècle se dressent d’ailleurs fièrement sur le port non loin du Poseidonion qui est le plus ancien palace de toute la Grèce. Un établissement régulièrement restauré et modernisé et qui, malgré son côté chic et luxueux, propose tout de même des chambres à des prix abordables.

Mais l’histoire des armateurs de Spetses ne se limite pas à une affaire de bateaux géants et de gros sous. Non leur histoire est étroitement liée à l’histoire du pays ainsi c’est une armatrice : La Bouboulina qui organisa, par la mer, la fronde contre les Ottomans à l’origine de la guerre d’indépendance du pays. Sa maison se visite et elle devrait être l’un des lieux incontournables lors des futures cérémonies marquant le bi centenaire de l’indépendance du pays l’année prochaine.

Mais ne vous limitez pas au port et aux petits bistrots où vous pourrez déguster Ouzo (avec modération) et café (plutôt fort). 

Louez des vélos et prenez la petite route qui fait le tour de l’ile et qui vous permettra de découvrir entre pinèdes et littoral des plages aussi différentes les unes des autres. Ainsi vous pourrez passer des plages pour amateurs de soleil, transat et musique aux plages de galets plus discrètes situées à une dizaine de kilomètres du centre-ville. 

Enfin la Grèce ne serait pas la Grèce sans ces églises et ses monastères à Spetses ces édifices religieux sont aussi nombreux et c’est au monastère du Profitis Illas qu’il faut se rendre en fin de journée pour admirer le coucher de soleil depuis le point le plus haut du Péloponnèse qui culmine à… 280 mètres d’altitude et vous offre la plus belle vue panoramique sur l’Ile.

Programmation musicale
  • Andrea Laszlo De SimoneChapter I : Immensità2020
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.