Si le "land" de Thuringe est le plus discret d'Allemagne, il n'en est pas moins le plus intéressant et propose un subtil mélange de culture, de nature et d'histoire.

Place de la ville de Weimar
Place de la ville de Weimar © Getty / Ixefra

Venir en Thuringe, cela se mérite. En effet faute de liaison aérienne pour arriver dans le ce land situé au centre de l’Allemagne, il faut compter au moins 6h30 de train au départ de la France et plus particulièrement de la gare de l’Est. Et finalement, ce n’est pas une aussi mauvaise chose que cela car durant le trajet vous allez vous mettre en mode ralenti pour mieux apprécier ce que vous allez découvrir.
Tout d’abord, sachez que vous entrez ici sur le territoire de ce qui était, jusqu’à la chute du mur de Berlin, l’Allemagne de l’Est ou plutôt la République démocratique allemande. Il subsiste des traces de ce passé pas si lointain à Erfurt notamment, où l’on peut visiter l’ancienne prison de la Stasi, la police politique, qui fut le premier bâtiment libéré au moment de la chute du Mur. Et puis, tout au long de l’ancienne frontière avec l’Allemagne de l’Ouest, vous pourrez découvrir « le ruban vert » qui à l’époque de la guerre froide était une zone totalement isolée, ce qui permis à la faune et à la flore de se développer en toute liberté.

Mais pour débuter votre voyage en Thuringe, il faut commencer par Weimar, la grande ville culturelle de ce land, pour marcher sur les traces de Goethe, le célèbre poète allemand, et aussi pour découvrir le Bauhaus, ce style architectural du tout début du 20e siècle, mais qui aura marqué la grande histoire de l’architecture. À l’université de Weimar, ce sont même des étudiants qui vous font découvrir les 1001 facettes de ce style créé par Walter Gropius et qui fut rejoint par des artistes comme Kandinsky ou Klee.

Ensuite, après la ville, direction la nature dans l’épaisse forêt de Thuringe, classée au patrimoine de l’UNESCO. Une forêt tellement dense que, dans le parc naturel de Hainich, on vous proposera de la voir d’en haut via des tourelles et des passerelles. Et si vous êtes un peu sportif, vous pourrez profiter des 1 700 km de chemins de randonnée cycliste qui traversent forêts et champs.

Enfin, vous pourrez plonger dans l’Histoire. Tout d’abord, en allant sur le site de la bataille d’Iéna, victoire Napoléonienne, et en profitant de l’occasion pour visiter le musée de l’optique, un lieu mythique pour tous les amateurs de photographie. Ensuite direction le Mémorial du camp de Buchenwald. C’est peu dire que le lieu est impressionnant et il faut véritablement prendre son temps pour voir, comprendre et "digérer" cette visite. Enfin, vous pourrez rentrer par Erfurt, la capitale du land, pour découvrir « le pont des épiciers » et ses immeubles du Moyen Âge qui reposent sur un pont (le plus long de ce genre en Europe).

Loin des grands pôles touristiques en Allemagne, la Thuringe reste bel et bien un incontournable pour avoir une autre idée et une autre image de l’Allemagne.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.