Redécouvrir Paris lors d'une visite sur mesure avec un étudiant accompagnateur c'est désormais possible et simple grâce à une application sur votre smartphone.

L'occasion de re découvrir un Paris insolite et spectaculaire.
L'occasion de re découvrir un Paris insolite et spectaculaire. © Radio France / Philippe Lefebvre

Visiter une grande ville seul ou en famille avec un accompagnateur ne s’occupant que de vous et vous faisant partager l’histoire de la cité , s’adaptant à vos centres d’intérêts mais aussi en vous conduisant dans les lieux branchés ou éthique, bref en évitant les pièges à touristes. Un rêve ? Non une réalité depuis cet été grâce à l’application Stoorist

Mathilde est l'une des premières étudiantes à avoir rejoint l'aventure stoorist.
Mathilde est l'une des premières étudiantes à avoir rejoint l'aventure stoorist. © Radio France / Philippe Lefebvre

Le concept créé par Fabrice Soler est simple : mettre en relation des touristes et des étudiants capables de vous faire partager les 1001 secrets d’une ville. Un concept simple comme un clic sur un smartphone. Il vous suffit de choisir votre type de visite, de préciser vos centres d’intérêts,  votre langue et l’heure à laquelle vous souhaitez faire cette visite et ensuite stoorist s’occupe de tout. Ainsi un touriste japonais passionné d’art contemporain pourra en moins d’une heure trouver la perle rare : l’étudiant des beaux-arts parlant japonais.

Une offre qui a la qualité du sur mesure et la rapidité des applications comme Uber. Mais sans les mauvais cotes de l’uberisation précise  le créateur du service

l’uberisation ce n’est pas une mauvaise chose si c’est fait de façon éthique, affirme-t-il, et la rémunération qui est proposée aux étudiants est équivalente à deux ou trois fois le smic horaire ».  

Mieux Stoorist va mettre en place également un fond d’aide qui permettra de financer les projets ou les besoins immédiats des étudiants.

Un système séduisant mais qui a ses limites. Ainsi impossible pour les étudiants d’accompagner leurs clients dans les grands sites historiques ou les musées nationaux dont l’accès est réservé aux guides conférenciers (l’application prévoit toutefois de s’ouvrir à ces professionnels dans les prochains mois). Quand aux étudiants ils sont aujourd’hui 150 référencés sur la plateforme mais Fabrice Soler espère en recruter un millier d’ici la fin de l’année à Paris et compte aussi s’ouvrir à d’autres grandes villes françaises.

Stoorist propose des découvertes sur mesure de la capitale.
Stoorist propose des découvertes sur mesure de la capitale. © Radio France / Philippe Lefebvre

Et au-delà des touristes payant de 23 à 34 euros de l’heure le créateur de l’application espère bien pouvoir séduire également les tour operator qui pourraient ainsi proposer un service à la carte à leurs clients et les comités d’entreprises qui pourraient vendre ou offrir des crédits d’heures de visites.

Bref voici bien la une idée simple et tellement évidente que l’on se demande bien pourquoi personne n’y a pensé plus tôt et c’est souvent le signe d’une idée promise à un grand destin.

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.