Loin des circuits touristiques de Lisbonne, Porto ou des plages de l'Algarve découvrez Evora une ville joyeuse et mystérieuse à une heure de route de la capitale

Evora ville joyeuse et parfois mystérieuse
Evora ville joyeuse et parfois mystérieuse © Radio France / philippe lefebvre

Evora a des allures de ville de cartes postales : des maisons aux murs blancs et jaunes alignées dans des ruelles étroites qui montent vers la grande place Giraldo ou vers la cathédrale qui fait plutôt penser à un château fort qu’à un édifice religieux. On a du mal à imaginer que cette ville, paisible et joyeuse le soir venu quand les étudiants envahissent bars et restaurants, a été au 15e siècle la deuxième ville du pays et la résidence des rois du Portugal ainsi que d’un certain Vasco de Gama, premier navigateur européen à être arrivé en Inde.

Mais Evora n’a pas que le calme à vous offrir. Et pour s’en rendre compte il faut débuter sa visite par l’église Saint François. Si l’édifice récemment restauré est assez classique en revanche pour y trouverez à l’intérieur un des lieux les plus étranges du Portugal : La chapelle des os. Au 16e siècle les moines franciscains qui résidaient ici furent chargés d’une macabre mission : vider les 42 cimetières de la ville. Ils ont donc exhumé 5000 corps et ont utilisé les os pour décorer ce qui était auparavant leur dortoir. Le lieu se visite (âmes sensibles s’abstenir) et en entrant vous ne manquerez par l’ultime message des moines : « Nous, les os ici présents nous attendons que les vôtres nous rejoignent ». 

etrange musée des os
etrange musée des os © Radio France / philippe lefebvre

Toutefois si vous n’êtes pas sensible à l’humour macabre des moines, profitez tout de même de votre visite pour découvrir à l’intérieur de l’église une incroyable collection de crèches de monde entier. 

le portugal est le premier pays producteur de liège au monde
le portugal est le premier pays producteur de liège au monde © Radio France / philippe lefebvre

Ensuite en remontant  place Giraldo nom d’un héros local du moyen âge à mi-chemin entre le mercenaire et le tueur à gage (sa présence avec deux têtes décapitées sur le  blason de la ville fait aujourd’hui débat au sein du conseil municipal) vous devrez prendre la petite rue pavée qui monte vers la cathédrale pour observer au passage les vitrines de boutiques qui proposent de multiples objets réalisés en liège y compris une robe et… un bikini. Enfin en fin de journée ne manquez pas le couché de soleil face au temple de Diane (en fait un temple à la gloire plus probablement de Jules César).

le temple de Diane classé au patrimoine mondial de l'unesco
le temple de Diane classé au patrimoine mondial de l'unesco © Radio France / philippe lefebvre

Mais si vous aimez le mystère il faudra quitter Evora pour découvrir le cromlech des almendres, un site incroyable en pleine nature ou des menhirs sont alignés depuis  8000 ans. Selon la légende ces blocs de pierre auraient des pouvoirs magiques d’ailleurs il n’est pas rare de voir des touristes étreindre les pierres pour se nourrir de bonnes énergies. J’ai essayé  et… il ne s’est rien passé en revanche en retournant vers Evora via une route à peine carrossable il ne faudra pas manquer l’Alentejo café pour sa cuisine traditionnelle et une très belle collection des vins de la région le tout à des prix raisonnables.

Programmation musicale
  • OURS & MPetit jeu
L'équipe