Y’a des vignes dans le Doubs ? Mais où ça ? Au Moutherot, un petit village perché sur une colline à une vingtaine de kilomètres de Besançon. Sur cette terre réputée jadis pour la qualité de ses blancs, rivaux des grands bourgognes, le chardonnay réapparaît à la fin des 80’s.

Moins de 20 hectares.  Georges Comte, 74 ans, en est le démiurge. L’accoucheur. Maîtres de chardonnays nature vinifiés par parcelles, sans soufre, aux goûts uniques. Georges n’en a jamais fait son métier, gardant ses vins dans sa grange pour sa consommation. Ce charmant bougon libère aujourd’hui, par petite quantité, 30 ans une production incroyablement authentique. Un voyage inoubliable.

Georges Comte 13, route de Chevigney 25170 Emagny  

-En vente aux Caves des Papilles, 35 rue Daguerre 75014 Paris

Thèmes associés
(Ré)écouter La chronique vin d'Antoine Gerbelle
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.