Les grands millésimes 2019, 2018, 2009, 2001, 1997… ont inspiré aux producteurs de Cidre Cotentin Aop une initiative inédite sur la planète Cidre : « Vieillissement Prolongé » Une période de maturation lente, en cave. Une nouveauté mise en œuvre dès le millésime 2020.

Pommes et cidre
Pommes et cidre © Getty

Pourquoi ?

Souvent consommé trop tôt, pour ses charmes de jeunesse, le Cidre Cotentin Aop mérite d’être apprécié après un long sommeil en cave. Au fil d’ une garde de 2, 5, 10 ou … 20 ans, il s’anoblit et gagne en profondeur de goût. La mise en « Vieillissement Prolongé », une hibernation de deux années, permet de révéler son grand potentiel de garde.

Des pommes phénoliques, puissant maillon de la famille des « pommes à cidre », structurent le caractère tannique du Cidre Cotentin Aop.
Majoritaires dans l’assemblage, ces pommes locales dessinent des cidres de haute expression. 

D’autres variétés, « douces » et « acidulées », contribuent à l’harmonie de ces cidres de gastronomie.

Des tanins, plus ronds, plus d’ampleur, plus de complexité aromatique, plus de longueur… Cette bonification par le contact prolongé, dans l’intimité de la bouteille, du cidre avec ses levures, est depuis longtemps connue en Champagne. Ce phénomène naturel (l’autolyse des levures) bénéficie au Cidre Cotentin AOP.

Cidre Cotentin Aop, « Vieillissement Prolongé »

Leur site 

Reportage France 3 Normandie - Samedi 5 février, dans le mag’ journal du 19/20 Un reportage de Pierre-Marie Puaud, Pauline Latrouitte, Clothilde Moschetti.

Thèmes associés