Nouvelle recrue, Agnès Hurstel veut être la médiatrice de bonheur de la bande...

Namasté France Inter 

Namasté Nagui petit patron. 

Namasté l’haleine divine de Daniel Morin ce matin.

Namasté également le petit micro devant moi, qui pue encore la bave de la chroniqueuse de la saison dernière : souviens toi petit auditeur : Elle était stressée, elle était de gauche, mi inconnue, mi intello, mi drôle, mi moche. Nous sommes une armée, nourries au lait d’amande et clonées dans les sous sol de la maison de la radio. Chroniqueuse de la saison passée qui actuellement si tout va bien, est toujours de gauche, tourne un film, attend un enfant, ou fait un Burn out. Le mieux bien sur c’est les 4 en même temps, bisous à toutes mes copines sous Lexomil. 

Et puis Namasté Alex LUTZ ! Je suis donc la nouvelle chroniqueuse mi drôle mi moche Agnès Enchantée. Et j’ai présentement méga la trouille...

D’abord parce que je rencontre enfin l’idole de mon enfance : Albert Algoud. Lol non je déconne Je ne vous connais pas. Encore. Je ne vous connais pas encore.

J’ai la trouille, parce qu’on m’a demandé faire un billet drôle, et que je n’ai fait que chialer devant votre film. Ce qui chez moi est un énorme compliment vu mon rapport très fort à tout ce qui est de l’ordre de la mélancolie, du temps qui passe, des chevaux, des poneys.

Namasté les petits poneys.

Bref, j’ai adoré votre film. C’est drôle. C’est fébrile. C’est extrêmement bien joué. C’est grossier avec panache. Non, ceci n’est pas la nécro de Nagui. Mais bien ma critique de votre film GUY. J’ai trouvé les personnages féminins déments. Pascale Arbillot, je trouve qu’on ne parle pas assez de cette femme, elle est géniale : en une réplique, en un cheveu frisé elle existe complètement, on la connaît. Bref vous êtes très fort. J’ai adoré !

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.