Depuis six mois, Agnès Hurstel enchaîne les déménagements... Elle nous raconte.

COUCOU ! 

Nagui : Agnès, ce serait pas ton 3ème déménagement en 6 mois ? 

Si Nagui, absolument. 

Ca se voit sur ma tronche ? Actuellement : ma vie entière tient en Tétris dans un box de 4 mètres cube. 

C’est-a-dire 12 m2. Autant te dire que ma vaisselle je vais peut-être pas la retrouver intacte, mais écoute, au moins elle est rentrée dans le toufu box. Et tu vois, en 30 ans, j’ai perdu des proches, j’ai accouché sans péridurale, j’ai pas pu aller au concert des Spice girls, j’ai eu la varicelle tard, j’ai défié des machines, nargué des lois. Les foudres divines, ça m'effraie pas. 

Mais alors vraiment rien, rien, RIEN, n’est aussi douloureux que de démonter des meubles IKEA, dans l’espoir qu’ils passent dans les portes et les escaliers, puis dans le Tétris du garde meuble. 

C’est terrible parce que j’ai vraiment fait presque dix ans de thérapie, j’ai abordé tous les angles morts de mes racines familiales, des traumas, des schémas, des papas, des catas, et sincèrement, ces dix ans de thérapie sont partis en fumée à la première vis Ikea en bois que j’ai pétée dans le lit NORDLI que je démontais. 

Tu sais les clés à laine ? Elles abîment les écrous, et après tu ne peux plus les desserrer, elles sont coincées. 

Et tu sais quand tu vis ca, de tourner dans le vide pendant plusieurs heures à l’intérieur d’une vis... Ben toutes tes névroses remontent. 

La vie n’a plus de sens, tu es une merde. Tu tournes à vide.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Agnès Hurstel © Radio France /
L'équipe
Contact
Thèmes associés