Coup de gueule en ce mardi 4 décembre. Calendrier de l’avent. EUh les gars comment c’est possible qu’on soit encore si crédules. Déjà Black friday je vous ai laissé tranquille, j’ai rien dit, parce que d’autres s’en sont chargés, et que je suis pas de service le vendredi. Mais LES calendriers de l’avent.

On se fait avoir comme des bleus ! 

Déjà avent y a quand même une grosse faute d'orthographe… 

Faut se relire avant d’envoyer en impression, les enfants. 

Déjà que la France brille pas par sa suprématie en ce moment… Et puis avant quoi ? Avant qu’un vieux perv déguisé en Christophe Barbier, vienne boire mon lait et remplir mes chaussettes en rentrant chez moi par effraction ?

En plus le contenu des calendriers, ça vole généralement pas très haut. 

C’est rarement l’intégral de Philip Roth en pléiade dans les petites cases. Ça ne rentrerait pas. 

On a jamais vu un enfant ouvrir sa petite opercule et dire “Oh maman c’est génial dans la case du 4 ce matin, y avait la solution au conflit israélo palestinien. Allons vite à l’école répandre la bienveillance sur mes petits camarades”. NON. 

C’est toujours soit du sucre soit du plastique. 

En général, les deux. 

Alors 24 carrés de chocolat, je vous le dis c’est criminel pour ton enfant. 

Ça sert à rien d’accoucher aux Bluets, d’appeler ton enfant Suzanne, et de faire chier toutes tes copines avec Montessori et tes colliers d’ambre. Si c’est pour gaver Suzanne comme une oie, avec du chocolat au lait à l’huile de palme, 

Et puis c’est criminel de l’appeler Suzanne si elle est en surpoids la pauvre petite. 

Si encore ça apprenait la notion philosophique de l’attente aux enfants ? 

Qui a déjà ouvert le chocolat du 24 le 24 ? PERSONNE. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.