Agnès n'a pas fait beaucoup de sorties ces derniers temps et la raison est simple... elle nous livre ses confessions

Ecoutez voilà, je me rends compte que ce serait pas mal que je m’excuse auprès de tous les gens à qui je mens comme une maboule, et ce depuis des semaines. 

Voilà, toutes les personnes auprès de qui j’ai annulé un dîner, un déjeuner, un RDV professionnel dans le 11ème, un cours de sport dans le 9ème, une raclette…. 

Toutes les excuses que je vous ai données étaient fausses. 

Si je vous ai dit que j’étais enrhumée / en tournage / que je bossais sur ma chronique ou que mon téléphone a pas sonné trop bizarre il est posé juste devant moi : MYTHO. 

J’étais en fait chez moi, au lit, en refus d’obstacles. 

Je suis en négationnisme du réel depuis mi janvier. 

Il fait beaucoup trop froid, et pour éviter les interactions avec le monde : je mens. 

Pardon à tous les gens qui m’ont fait des mails, auxquels je n’ai pas répondu et à qui j’ai dit ensuite : Ah c’est con pardon, je l’ai pas reçu. Tu sais quoi ça a du se mettre directement dans mes spams : MYTHO. J’avais juste la flemme de répondre et de faire gaffe à mon orthographe. 

Et puisqu’on se dit tout ce matin dans mes spams il n’y a que des mails type : KEVIN t’attend pour te ken dans le 77… ET KEVIN, je lui réponds. 

Globalement les gens à qui j’ai dit au téléphone : Ah enfin ! On arrête pas de se louper ! Parce que je t’ai laissé un message, puis tu m’as laissé un message puis... Bref enfin on y arrive, comment vas tu ? MYTHO. J’ai vu votre appel. Même, en général j’ai vu votre appel, j’ai regardé autour de moi pour être sûre que vous ne soyez pas dans mon champ de vision en train de me regarder répondre, ET j’ai décidé de ne pas répondre. 

Voilà, tous les gens qui m’ont invité à dîner et à qui j’ai dit : Ah quel boulet, j’ai laissé ma bouteille dans l’entrée. Je t’avais acheté un super pinot noir léger… Oublié ! MYTHO. MYTHO PUTE même. J’ai pas acheté de bouteille. Pire : peut être j’ai acheté une bouteille mais au dernier moment je me suis dit : Pinot noir léger ? Garde-la pour une meilleure occasion. 

Pardon aux gens à qui j’ai dit : Ah mais je savais pas que t’étais là ! J’ai ton cadeau d’anniv à la maison, mais j'y suis pas repassé. La prochaine fois. Rappelle le moi par sms. 

Ne me le rappelle jamais. 

Et je préfère vous le dire dès maintenant, quand j’aurais des enfants et que je vous dirais : Je peux pas venir, j’ai pas de babysitter ou la très courante variante : Faut que j’aille libérer la babysitter : CE SERA UN MYTHO. 

Et pardon à ceux à qui j’ai déjà dit ça : voilà maintenant vous savez je n’ai pas d’enfants. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.