Dimanche Agnès va enfin dire à sa maman qu'elle l’aime...

 Et oui, parce que dimanche c’est la fête des mères. 

Et comme disait le maréchal Pétain : “Une maman, c’est beau comme un camion de la Wermarth” 

Donc dimanche midi je vais apporter un bouquet de pivoines à la mienne, lui dire que son tian de légumes est délicieux, et que son gloss irisé lui va bien, lui laisser me caresser les cheveux et me dire : "Mais ça t’irait tellement bien une coupe à la garçonne”. 

C’est marrant comme les mères veulent toujours qu’on baise moins qu’elles. 

Et puis dès lundi je filtrerai ses appels facetime à 9h du mat pour savoir si j’ai commencé à écrire mon prochain spectacle ou si je dors encore. Et on reprendra notre petite routine passive agressive de : je t’agresse parce que j’ai cru que tu m’avais agressé d’abord / Mais en fait JTM / Mais t’es quand même une belle salope de m’avoir volé mes pulls quand t’étais ado, j’aurais du te les couper tes cheveux / Mais je t’aime de la terre à lune et aller retour jusqu’aux étoiles / Salope. 

Mais dimanche c’est aussi ma première fête des mères, et heureusement mon fils ne sait pas encore ce que c’est. Parce qu’ils ne sait pas comment je m’appelle. Il ne sait pas qui était Pétain. Il ne connaît même la différence entre une pastille Vichy, un maillot de bain en vichy et le régime des fils de putes. Il est pur. 

Il ne sait pas qu’il va m’offrir pendant 10 ans des colliers de nouilles que j’aurais envie de lui faire bouffer au babycook. VOUS le saviez vous que le village d’Artas en Isère, se revendique berceau de la fête des mères. La belle affaire ! Des 1906, le maire décernait aux mères de familles nombreuses le prix du haut mérite maternel. 

Mais tu vis à Artas, en Isère, t’as 12 mômes, tu peux plus blairer leur père, t’es toujours pas ménopausée, mais tu reçois un poème et 11 dessins immondes, mais t’as les boules !!! Faut lui dire à Anatole qu’elle est pas belle sa fleur en papier crépon, tac si on met de l’eau dessus elle est morte. 

Et pareil qu’est ce que c’est que ce poème : elle t’a porté 9 mois 5 jours à terme, A ARTAS EN ISERE, et elle a le droit à : “maman je t’aime comme une hirondelle ?” Elle est ou la rime riche ? Y a pas de césure à l'hémistiche, y a pas de lyrisme. Y a pas d’amour Anatole. Les boules. 

Et qu’est ce que c’est que ce dessin lugubre Marie Clotilde ? Un arbre et un enfant sur le chemin du bonheur ? Mais on va t’emmener chez le pédo psy surtout ! Y en a pas à Artas ? C’est pas grave on ira à Lyon. Est ce que ça vous ferait kiffer qu’on vous offre des poèmes à Noël les enfants ? Plutôt que le dernier pollypocket ou le déguisement de pompier. HAHA je ne crois pas. 

Ben nous c’est pareil. On vous a sorti à la ventouse les gars. On a peur d’aller faire pipi pour pas vous réveiller la nuit. On vient vous voir quand vous dormez parce qu’on a peur que vous soyez décédé dans votre sommeil à cause d’une turbulette mal fermée. On connaît le mot TURBULETTE. A chaque fois qu’on le dit on perd un neurone. Et on reçoit des colliers de NOUILLES ?! Pas cuites ?! Mais sortez vous les doigts les gars. On veut de la lingerie, un sommeil réparateur, un poney beige, une frange bien coupée, des règles pas douloureuses, de l’amour tous les jours de l’année, et des vaccins. C’est possible ? Oui mais que dans un poème ? 

OK JE PRENDS ! JE T’AIME DE LA TERRE A LA LUNE ET ALLER RETOUR JUSQU’AUX ETOILES MON FILS.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.