Ce week-end, Agnès Hurstel était à la campagne avec des amies, et elle a réalisé... qu'elle était le mec de la bande.

NAGUI : Alors comme ça Agnès, tu étais à une réunion de sorcières ce week-end ? 

Haha OK boomer, j’étais en week-end avec des copines mais oui tu peux appeler ça comme ça si tu veux ! Si ça te rassure de nous imaginer incanter la pleine lune pour que des culottes menstruelles tombent du ciel, n'hésite pas, en vérité on a surtout mangé et dit beaucoup de conneries, fait des rots énormes et promené des micros-chiens en forêt, en parlant caca et formes de poitrine, bref, un week-end normal de meufs à la campagne. 

Que des filles délicieuses sachant faire de très bonnes blagues et cuire des patates douces et des rôtis de veau avec brio. Et je dois bien vous avouer un truc. Et ça me fait mal au cœur de vous dire ça un 8 mars les chattounes : je suis le mec de la bande. 

C’est un cauchemar. J’ai vraiment réalisé ce week-end, que je suis cette personne qui ne sait rien faire d’un point de vue culinaire, chemin de table fleuri, orangeade, finesse de vie et assouplissant dans la machine. RIEN. Je suis cette personne sympa qui va chercher les bûches, qui allume le feu, puis pose son culcul sur la cheminée et fume des clopes. 

J’ai développé d’ailleurs cette technique divine pour ne jamais en foutre une qui consiste à demander à chacune de mes copines toutes les 22 min précisément : "JE PEUX FAIRE QUELQUE CHOSE POUR T’AIDER ?" Question à laquelle évidemment les gens répondent poliment "non, non t’inquiète", ouvre juste la bouteille de rouge et pose toi tranquille. 

Personne n’attend rien de moi. Elles savent. Elle savent que je vais le niquer le dîner si je m’investis. Elles savent que je vais la casser la tasse si je la range en hauteur. 

Je suis ce daron bonne vibe un peu branlos. 

Donc je suis là, pieds sur la table, checkant mes mails. Je fais des blagues de loin. Puis je dis : "Je débarrasserai tout les filles, mais là je dois juste passer un coup de fil da taf, j’en ai pour trois minutes, on a un souci avec la prod sur la V4 du montage, bref... 

Ouais je bosse, je dis que je bosse. 

Comme si elles n’étaient pas, en plus du rôti de veau, des femmes du CAC 40. Je suis mon père et mon frère réunis dans un même petit corps. 

Cauchemar. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Agnès Hurstel © Radio France /
L'équipe
Contact
Thèmes associés