Agnès Hurstel décide d’abandonner sa passion pour les histoires sordides mais ce n’est pas si simple…

C’est devenu une banalité, vous le savez mieux que moi : le monde part en coucougnettes.

Nos poumons brûlent, on bouffe des poissons sauce caoutchouc, on fait des hublots dans les animaux de la ferme, le prix au mètre carré explose ET Christophe Maé sort encore un disque en octobre.

Ce serait vraiment absurde de faire venir au monde un enfant dans un tel chaos !

Avant ma passion dans la vie, ça allait encore plus loin, c’était les faits divers.

Lire Detective magazine l’été sur Nordal le Landais, Xavier Dupont de Ligonnès, c’était mon plaisir coupable, ma catharsis, mon jardin secret.

Je connais tout de Véronique Courjault et de Jonatann. J’ai même des avis secrets, des chouchous.

Mais il se trouve que pour des raisons personnelles je cherche en ce moment à mettre à distance le chaos ambiant du monde et à diffuser des bonnes ondes d’amour autour de moi. Dans mon cœur, dans ma vie.

Mais, comme je peux pas passer mes journées à sucer du Xanax.

J’ai essayé plein de trucs.

Reconnecter avec la définition d’optimisme.

J’ai ouvert mon Larousse : Doctrine philosophique d'après laquelle le monde est bon et le bien y tient plus de place que le mal. Disposition d'esprit qui incline à prendre les choses du bon côté. Confiance dans l'issue favorable d'une situation : Attendre les résultats avec optimisme.

J’attends. Je suis là.

J’ai essayé la méditation.

Je vous promets, j’ai fait les 20 minutes de bienveillance avec la voix chaude et profonde de Bernard Giraudeau.

J’ai inspiré par le périnée tout comme il disait Bernard.

Et j’ai laissé la volupté et l’harmonie rentrer par mes narines et me traverser telle la couleur bleu de l'océan pacifique jusqu’à détendre mon mollet par le trou de balle de mon diaphragme.

De l'eczéma j’ai développé !! Tellement c’est anxiogène ce bordel.

Personne ne rentre à deux dans mes narines pour ressortir ailleurs en me faisant du bien. Personne.

Message personnel. Je pense que les gens qui méditent sont des sheitan en repentance et qu’il faut les fuir.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.