Lors de la dernière réunion de famille d'Agnès, il y a eu une révélation...

Je vous ai parlé y a quelques mois de ma belle fille. La grosse chatte de mon mec, Zlatounette, qu’il a eu avant de me rencontrer, et qu’on avait en garde alternée pendant 3 ans ? Un chat qui mange bio, prend des uber, écoute TSF Jazz et dort avec la lumière, même que Chantal Lauby avait dit : on dirait moi. Et c’était de loin la meilleure blague de ma chronique. Bref Ma belle fille. 

Et bien aujourd’hui je voudrais vous parler de quelqu’un d’encore plus bizarre, mon petit frère. 

Alors je sais pas comment ça se passe chez vous en famille, si vous êtes plutôt Jamie et Cersei Lannister inceste ++ ou si juste vous croisez votre sœur, un jour par an, le 15 Août, dans la maison de vacances familiale, quand c’est enfin votre semaine et que votre abruti de beau frère vous dit “Ah salut ! Je t’ai laissé les draps dans la machine ils sont pas encore secs !” pendant qu’il remplit sa grosse Mégane (la voiture pas ma soeur) de mioches hurlants, de maillots mouillés, de fromages locaux, et de regrets fumants. 

Nous on est 4 frères et soeurs + 2 parents + 4 petits enfants + 3 beaux frères et sœurs (pièces rapportées pour les fachos), ça fait beaucoup, et on s’adore. 

Quand y a un déjeuner avec tout le monde on distribue des dolipranes aux gens extérieurs, tellement on fait du bruit, des blagues, du bruit, des blagues. 

Sauf qu’au dernier regroupement familial y a eu un drama digne des Feux de l’amour : mon petit frère, qui a 20 ans, nous a annoncé qu’il voulait devenir policier. Commissaire de police. Et que de toute façon, il était déjà réserviste à l’armée depuis cet été. Qu’il se rasait la tête demain. Qu’il voulait partir à Istanbul apprendre l’arabe l’année prochaine, que son rêve c'était d'être soit au stup à Marseille, soit de boire le thé au Sahel avec des chefs de village. Et que sa passion à l’armée c’était de creuser des trous la nuit dans la forêt, et de dormir dedans avec son gros famas. 

Comment vous dire. 

Bien sur moi dans ce genre de moment, je vois toujours le rire, la potentielle chronique, le prochain spectacle. Surtout quand ma mère, charmante petite femme douce blonde, s’est mise à pleurer au dessert en hurlant sur mon frère : “Mais Paul, mais t’es tellement bête, ils vont t’embobiner, tu vas finir à Daesh !!” Comme si Daesh c’était le nom d’un bled dans le Lot, ou c’était pas top top de passer sa retraite. Je l’adore. Donc c’est vrai qu’en matière de pédagogie, on est pas hyper hyper Montessori. 

Mon père a joué une autre carte, il a fait semblant de pleurer, à dit à mon petit frère que ca lui faisait beaucoup de peine qu’il lui fasse ça à lui, divine culpa, là il a dit 3 phrases que j’ai pas captées, puis il a dit Hitler. C’est jamais très loin Hitler dans un déjeuner familial, crise ou pas crise, au moment des fraises y a toujours un petit clin d’oeil pour le gars. Faut bien imaginer que la police française chez nous, c’est plus un sombre souvenir, qu’une fierté nationale. Et que ma fratrie. Disons qu’on a plus souvent caché du shit, fait poussé de la weed, volé dans les magasins, tagué dans les caves, et piercé nos langues, qu’autre chose...

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.