Dans sa chronique, ce jeudi 17 septembre 2020, Agnès Hurstel nous raconte le bonheur de rouler librement à vélo dans la rue de Rivoli à Paris.

On est d’accord, 2020 c’est pas notre meilleur cru. Voilà. On va pas se refaire la liste, mais disons chaque matin Le 7/9 d’Inter ressemble plus à une news parodique du Gorafi qu’à un 7/9 d’Inter.

Et quand je lis sur Twitter les sorties de nos ministres, je crois à chaque fois que c’est un mème*, une blague des internets, que Blanquer et Darmanin, même Macron, ils disent pas vraiment ce qu’ils disent, c’est un gif animé de Brain magazine, c’est un jeu de mot, c’est pas possible c’est trop rigolo ! Et ben non, c’est 2020, c’est la vraie vie et ils disent vraiment des conneries.

MAIS MAIS, on a la rue de Rivoli pour les vélos.

Ça vraiment, si on peut remercier LA covid 2019 pour un truc : c’est d’avoir fermé la rue de Rivoli aux voitures. RIVOLI C’est vraiment le seul truc mieux en 2020 que les années précédentes.

Chaque jour je prends la rue de Rivoli à vélo pour aller travailler. Et je chante de joie sur mon petit vélo tellement c’est un bonheur immense de rider à 28KM/h sur ce grand axe qui m’a méprisé pendant 30 ans, et qui est maintenant assujetti à un flot de cyclistes conquérants fiers et heureux.

Mais la rue de Rivoli, malheureusement est, elle aussi, à l’image de 2020. À l’image, en fait, des gens qui l’empruntent. Et ces gens subissent 2020 en pleine gueule, donc leur conduite est imprégnée de leurs angoisses de 2020. Et donc, de fait, le ballet des bécanes sur ma quatre voies de l’amour sur ce grand axe Rivoli est pourri par la vibe 2020.

Tu démarres à Concorde, t’es bien. Tu sais pas ce qui t’attend dans la vie, dans l’année. La portion jusqu’à la rue du Louvre est merveilleuse. Tu es littéralement seul sur une huit voies. Tu sais même plus quoi en foutre de cette liberté, tu zigzagues de la voie gauche à celle de droite. Tu croises une trottinette, elle ne te dérange même pas tellement elle est loin, tu la trouves jolie cette trot’ verte pomme. Tu lâches ton guidon, tu souris à la vidad, tu grilles tous les feux tellement y a pas un piéton. T’es début 2020 t’es un bébé sans cynisme.

(La suite à écouter et à retrouver en vidéo !)

* Un mème : (à ne pas confondre avec le français même) est un élément culturel reconnaissable, reproduit et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.