Samedi soir on a eu une bonne nouvelle pour le pays ! Une vraie avancée en ces temps démocratiques sombres. Enfin un vrai Référendum d’initiative citoyenne : le RIC des gilets jaunes.

Le peuple français, s’est exprimé, a voté, et a élu Miss France 2019.

Très gros taux de participation.

Près de 8 millions de téléspectateurs devant le poste samedi !

Faut dire que le process est ultra simple : tu dînes devant la téloche, tu mates des culs, tu tapes 1 sur ton mobile, boum as voté. On est pas clairs clairs quand même avec le corps de la femme.

La semaine dernière on fait retirer une pub Aubade de la devanture des galeries Lafayette parce qu’elle représentait un magnifique fion, mais sans visage.

En revanche des fesses terroirs de nos régions, à la queue leu leu en prime time sur TF1 tout va bien, c’est notre fierté.

J’aime l’ambivalence de nos cerveaux.

C’est épatant que ça existe encore Miss France.

Attention je suis pas contre élire une femme inspirante comme ambassadrice du pays. Mais juste pas besoin d’être en petite culotte.

Peut-être il est temps de passer à autre chose.

Jugement physique, nudités des corps. Et puis les critères sont fous : cheveux longs, dents blanches, “paix dans le monde”, 1m70 min, 26 ans maximum, être mince, et célibataire : oui c’est rien, c’est des restes d’une légère obsession du mythe de la virginité chez la femme. Pas de panique.

Je vais vous dire la vérité, je voulais écrire une chronique corrosive, acerbe, piquante, de gauche very France Inter sur ce concours de beauté ultra rétrograde.

Je voulais vraiment me moquer avec vous ce matin de la choré wonder woman à laquelle on a eu droit samedi entre deux discours de “ sauver la planète et nourrir tous les enfants du monde”.

Et en fait c’est naze. Tu deviens très vite connasse quand t'écris ce genre de billet.

Déjà parce que c’est injuste, mesquin et pas solidaire de basher les candidates, qui je m’en suis rendu compte hier par exemple, ont majoritairement fait BEAUCOUP beaucoup plus d’études que moi, et savent très bien pourquoi elles s’inscrivent à ce truc.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.