Comment ca va vous ? Moi j’ai un peu honte : hier au lieu de me laver, j’ai maté en intégralité le live de Benalla sur Public Sénat.

 Bon bah chacun ses vices. Daniel c’est le sudoku et les chemises chelous, moi c’est Le Benalla.

Deux heures de kiff absolu à voir mon gros Benallou si calme, si doux, pas belliqueux pour un sou. Avec ses petites lunettes de premier de classe. Et ses petites bouclettes gominées, gélifiées, quasiment crantées, à la Bette Davis. Un petit look Clark kent. Il est comme tout le monde finalement, il est bi goût. Mi figue mi raisin sec. Le jour : gendre idéal blazer bleu marine bien peigné. Mais la nuit c’est comme un gremlins, faut pas lui montrer un passeport diplomatique, une matraque ou un manifestant : ca le rend fou. 

Je pense qu’on a tous quelque chose en nous de Benallou. 

Hier il n’a fait que répéter d’une voix chaude et profonde : “Alors je suis ​vraiment vraiment​ désolé, je vous comprends, mais je préfère ne pas vous répondre. Je ne répondrai pas à cette question. Ni à celle là, ni à celle là, ni à celle là. Désolé monsieur le co-rapporteur.” Alors déjà le mot ​co rapporteur,​ faut savoir que moi ça me fout des papillons dans le bas du ventre. J’ai l’impression d’être à nouveau en CM2 dans la cour de récré, quand on était allé prendre en photos les garçons dans les toilettes avec mes copines, et que Laure Dourichon, elle nous avait grillées et qu’elle menaçait d’aller le dire à la maîtresse. Et nous on s’en était sorties à l’ancienne, en lui filant nos pogs et deux couilles de mammouth pour pas qu’elle nous délationne, cette co rapporteuse de mes deux. 

Petite parenthèse, aujourd'hui tout ce qui est ​CO​ c’est de la merde : co voiturage, coloscopie, codéine, collabo, co lanta, co animer une émission avec Hanouna quand on est ministre de l'égalité homme femme ! Octogone de l’angoisse mes petites beautés. 

Bref Benallou nous dit : “Je ne détiens aucun secret... Et Je n’ai plus de contact avec qui que ce soit.” “Et même que je savais pas que j’avais un téléphone crypté, il était dans mes cartons dans un placard dans une cave, wallah je le jure !”

Benallou, on dirait moi quand j’ai fait une bêtise, et que mon mec le sent.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.