Ce matin, Agnès a une très grosse pensée pour tous les parents en cette fin d'année scolaire...

Chers parents,

Je vous écris ce matin parce que je pense à vous.

A votre souffrance.

A vos larmes.

A tous ces stérilets partis trop tôt.

A vos regrets plein de lait caillé.

En cette période de fin d’année, vous êtes victimes d’un sort monstrueux : la fête de l’école et autres kermesses désespérantes.

Et je sais qu’à la base vous le vouliez cet enfant.

Et même que vous avez accouché aux Bluets.

Que vous avez dit : Non moi sans péridurale merci.

Et que avez accouché en deux respirations Hudjai. Pf / pf.

Sans péter.

Et qu’allaiter ça s’est super bien passé.

Et que votre enfant est génial, que vous dites à tout le monde que vous espérez qu’il ne soit pas surdoué ça isole… mais qu’au fond ça vous démange qu’il le soit.

Bref vous l’aimez je le sais. Je vous crois.

Mais ce wee-end vous allez vivre ou vous avez vécu, un enfer.

Donc à toutes celles qui se sont senties obligées de faire un gâteau pour Sylvie, l’insupportable maîtresse qui vous hait parce que vous êtes en retard chaque matin.

Amen.

A toutes celles qui tienne le stand de pêche à la ligne samedi avec une grosse gueule de bois.

Amen.

A celles qui sont enceintes d’un deuxième, mais qui vont quand même aller applaudir le premier à son spectacle de danse, de merde. Ben disons-le, ça vous émeut parce que c’est le vôtre, mais ils ont tous l’air demeurés, on dirait moi à la gym suédoise.

Amen.

Aux parents célibataires qui sont des héros.

Amen.

Parce qu’on connait hein.

Vous avez tellement peur que votre enfant soit mis au placard que vous vous retrouvez à faire bonne figure, à tenir à un stand de chamboule tout à ramasser des boîtes de conserve qui en seront jamais envoyées au Darfour.

Avec des connards de CM1 parce qu’on peut le dire c’est des connards les CM1. Déjà pubères, plus sexué que ton mec. Merci les perturbateurs endocriniens hein.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.