En ce temps de déconfinement, Alexis Le Rossignol a fêté, à sa manière, la réouverture des bars !

Alors aujourd’hui moi j’ai fait une chronique sur le sens de la vie, parce que c’était la réouverture des bars mardi soir et souvent, la fréquentation des bars, à un certain moment de la soirée, t'amène à te poser des questions existentielles, à commencer par qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi je bois autant ? Et surtout, qu’est-ce que ça cache ?

Je suis pas fan de la psychanalyse de comptoir mais c’est vrai qu’à un moment donné, est-ce que ça a du sens de fêter autant la réouverture d’un établissement, et même uniquement de la terrasse d’un établissement, c’est à dire les 5 m2 de trottoirs sur lesquels on peut se serrer entre amis alors qu’un virus se promène encore dans le pays, je sais pas…

Je sais plus ce qui est ou pas rationnel dans ce monde d’après là... sachant qu’il y’a quand même eu 25 000 morts, qu’on a été dans un confinement strict pendant deux mois, est-ce qu’il y’a pas un truc qui confère à l’autodestruction au fond de chacun de nous, à se rassembler comme ça et à croire qu’en mettant un mètre de distance entre des tables de 10 on est tranquilles ?

A croire aussi que les 9 potes qui t’entourent sont forcément sains parce que c’est tes potes à toi - mais que le groupe de 10 d’à côté lui il sent le covid, il a pas l’air en forme. 

On a quand même gardé la foi, en quoi je sais pas, mais on l’a gardée - et tant mieux ! 

Pour autant je pense qu’il faut continuer à faire attention, je rappelle que les 2 be 3 ont sortis un best of, je sais pas vous mais moi ça fait partie des choses qui moi me font dire que rien n’est acquis

Bon, j’vous parle de la réouverture des bars mais en fait moi je ne suis pas allé dans un bar mardi soir, parce que chez nous les bars étaient tous fermés. Pas fermés pas réouverts, fermés fermés quoi, depuis des années, y’a plus de bars dans le bourg de mon patelin, 

La faute aux rocades et aux centres commerciaux. 

En France maintenant tu veux être au calme dans une petite commune, faut acheter plein centre.

Du coup on s’est rabattus sur la cave d’un copain, une cave dite vendéenne, je sais pas si vous connaissez le principe, en fait c’est une pièce de la maison dédiée à l’alcool.

Moi à Paris j’ai une seule pièce, dédiée à tout, et eux ils ont tellement de place chez eux qu’ils en dédient une à l’alcool.

C’est comme une petite chapelle ou un temple bouddhiste dans la maison. 

D’ailleurs en terme de déco c’est toujours à peu près la même chose, déjà y’a les bouteilles qui prennent pas mal de place, souvent y’a un fusil de chasse suspendu à un mur, au cas où y’a un lapin qui passerait par là, un jeu de fléchettes, et puis souvent y’a des posters de femmes, euh… vous voyez le genre de... on sent qu’il fait chaud j’veux dire… c’est pas des posters de Simone Weil quoi...

Donc voilà, on a refait le monde dans cette jolie pièce, un peu plus à chaque verre - et mon pote il sert le whisky dans des pintes - donc on a refait le monde, l’univers et les galaxies.

Moi mes potes ici ils sont artisans et ils ont l’air tellement heureux dans leurs vies, ils ont des baraques magnifiques qu’étaient des ruines 10 ans plus tôt, moi je sais pas placer un cadre droit sur un mur.

Et ils m’ont donné envie de faire la même chose, en fin de soirée j’voulais construire ma maison tout seul.

Pis après je me suis souvenu que j’avais du mal à dessiner une maison en 1D sur une feuille, et j’pense qu’à plus forte raison, une charpente ça allait être compliqué…

Mais c’est pas évident de discuter avec des types dont tu sais qu’ils sont heureux et que tu n’arrives pas à titiller, parce qu’objectivement, ce qu’ils font est chouette.

Moi je fais partie de ces gens qui se sont longtemps cherché, d’ailleurs Nagui, je vous remercierai jamais assez de m’avoir engagé y’a deux ans puis de m’avoir conforté, et même de m’avoir confirmé pour les 3 prochaines années, vraiment merci.

Vu mon passif je sais pas où j’en serais sans France Inter, je pense qu’on a arrêté le jeu du vrai-faux à cause de moi quoi, ça devenait gênant de vous dire que j’avais fait de la prison dans tous les pays, et surtout que c’était toujours vrai quoi.

Moi c’que j’inventais était plus facile à croire que ce que j’avais vraiment fait 

Voilà, tout ça pour dire que comme des millions de français, j’ai bien fêté la réouverture des bars, mais chez un pote, parce que localement on n’avait pas les infrastructures… mais le cœur y était ! 

En tout cas on a bien refait le monde, et je pense qu’on va pas tarder à constater des changements.

Bonne journée !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.