Récemment Alexis a fait un rêve et il se souvient de tout... il nous raconte !

J’ai croisé Laurence Bloch ce matin dans les couloirs ! C’est la directrice de France Inter, ndlr. Je l’ai vue de loin je me suis dit “cool, j’vais lui demander ce qu’il en est de ma petite requête - ça doit être sa préoccupation du moment. Arrivé à son niveau j’lui ai dit “bonjour” avec un grand sourire, elle m’a répondu “bonjour... vous travaillez ici...?” j’ai dit « non, enfin si, j’suis à la maintenance, les radiateurs tout ça… oui voilà, là j’venais pour l’augmentation… de la température - comme c’est bientôt l’hiver… » 

Sans transition j’ai fait un rêve bizarre y a deux jours. Enfin y a deux nuits.  

Ça vous arrive à vous d’être dans un sommeil profond et de vous voir en train de prononcer un discours sur le thème de la réussite professionnelle devant des étudiants ? Non, personne ?

Bah moi si, quand je dors j’ai une confiance en moi... j’suis le Dick Rivers des humoristes, dans mon rêve ici y avait Guy Bedos, là y avait Desproges et moi j’étais là, au-dessus de la mêlée. Les gens me regardaient comme un gourou, au premier rang les étudiantes dégrafaient leur soutien-gorge, j’étais obligé de leur dire “doucement les filles, j’en choisirai qu’une, j’suis drôle mais au pieu c’est pas foufou”. Et le pire c’est que je me souviens très bien de ce que je leur ai dit, il était bien écrit ce discours, j’étais là : “Vous savez quel est le pire conseil qu’on m’ait fait ? Le pire conseil qu’on m’ait fait c’est “avance mais ne ferme aucune porte sur ton chemin”. Ça semble être un bon conseil ça, de ne pas se fermer les portes, mais en vérité non, c’est un mauvais conseil, parce que garder un maximum de portes ouvertes, c’est aussi le meilleur moyen de se perdre dans les méandres de la vie !” 

J’parlais vraiment comme ça, j’étais un conférencier en pyjama !

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.