Alexis a réfléchi à la galanterie et mine de rien il a beaucoup de choses à en dire

Aujourd’hui si vous le voulez bien j’vais vous parler de la galanterie ? Oui ! Super ! 

J’ai remarqué que quand les hommes sont galants ils aiment bien le souligner. Par exemple ils disent “allez-y madame, la galanterie”. 

C’est bizarre parce que quand tu dis bonjour à quelqu’un tu dis pas “bonjour, la politesse…”. Ou quand tu conduis tu dis pas “allez avance du con, l’irrespect”. 

Je vous raconte ça parce que je l’ai entendu hier à la boulangerie, et dans ma tête je me suis dit “pfff, la galanterie, on ne devrait plus entendre ça”. 

Sauf que juste après cette réflexion, je me suis dit “c’est quoi le problème avec la galanterie déjà ?” Ça m’a troublé, c’est comme si un moi un peu perplexe était sorti de son trou pour me dire “bah vas-y argumente”. 

C’est rare ce genre d’auto mise à l’épreuve, généralement quand tu dis une connerie, du genre “tu sais que plus tu mets de pastis dans ton eau, moins t’as mal au crâne le lendemain ?” personne ne se réveille à l’intérieur de toi pour te demander d’argumenter... au contraire, dans ces moments là ton cerveau il comprend que t’as besoin d’aide, il est solidaire, il dit : “ça y’est, il commence à dire des conneries, on va faire réchauffer une cuisse de poulet, ça lui fera du bien de manger un morceau” 

Bref, je crois que je me suis dit “la galanterie on ne devrait plus entendre ça” parce que je me souvenais qu’une femme avait critiqué la galanterie une fois sur un plateau télé et que je m’étais dit “c’est vachement bien ce qu’elle dit, je vais retenir...” 

Sauf que vous savez comment ça se passe, entre les courses, les enfants, les poils dans le bac de douche… on retient pas tout ce qu’on voudrait. 

C’est pour ça que je me suis dit “tiens, j’vais bosser un peu le sujet et j’vais en parler sur France Inter, ça peut intéresser des gens”. Parce que spontanément, on se dit la galanterie c’est cool, c’est le respect des femmes tout ça, mais en fait y a un p’tit côté pervers derrière... 

Fin de l’introduction. 

Alors là vous allez me dire “mais la galanterie, c’est quoi au juste ?”

Et bien ce qu’il faut savoir, c’est que la galanterie c’est sorti vers le XIIème siècle, et au début c’était un ensemble d’attentions que les hommes portaient aux femmes, pour les protéger, parce que socialement le rôle des femmes, c’était de garantir les naissances. Et plus un village était peuplé, plus il pouvait se défendre. 

Alors à l’époque la pensée dominante c’était “les femmes sont fragiles et dépendantes, elles ont besoin des hommes pour ouvrir les portes”. Faut dire qu’au XIIème siècle, les portes c’était du bois massif, genre du chêne, maintenant c’est de l’agglo ou du sapin, les femmes n’ont plus besoin des hommes pour les ouvrir. C’est cette histoire de porte en bois massif et de porte en aggloméré que j’avais oublié en regardant l’émission... 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.