Alexis nous propose ce matin une chronique sportive !

Ouais ouais ouais... le sport, c’est pas parce qu’on en fait pas qu’on a pas le droit d’en parler.

Darmanin il parle de drogue tous les jours, mais est-ce qu’il en prend lui-même? On en est même pas sûrs ! Alors que Sarko à l’époque… bah y’avait des indices !

En fait j’voudrais parler de Formule 1 parce que la semaine dernière, un Français a gagné le grand prix d’Italie, et ici, personne n’en a parlé ! Alors qu’apparemment ça fait 24 ans qu’on attendait ça.

Enfin qu’on attendait ça, c’est une formule de journalistes, moi personnellement la Formule 1, j’en ai rien à taper… jamais je m’suis levé un dimanche matin en m’disant “j’attends un truc là, mais c’est quoi déjà ? Un colis Amazon ? Ah non, j’attends qu’un Français gagne en Formule 1”… 

C’est comme quand j’entends à la télé que cette année on fête les 40 ans d’Indochine, j’ai envie de dire “qui on”? 

Moi j’vais pas gonfler des ballons dans mon salon pour dire « Trop bien les gars, vous l’avez fait ! »

Non mais sérieusement, Indochine... un jour j’ai pris un covoiturage avec un mec qu’écoutait ça, j’ai failli sauter en marche.

Pour moi la meilleure chanson d’Indochine c’est la parodie des Inconnus.

Rien que le nom Indochine… Algérie Française aussi tant qu’on y est ! 

Bref, la Formule 1, vroum vroum.

J’vous en parle parce que cet été j’ai découvert une série qui s’appelle « Formula One » sur Netflix et j’ai adoré. Y a des sports, ça te prend comme ça, tu les regardes, tu kiffes : la pétanque sur l’équipe 21, c’est incroyable : quand je tombe dessus j’peux plus changer, j’me prends au jeu, je choisis une équipe, et j’la supporte. Je sais pas qui c’est hein, ils s’appellent Bruno, Philippe et Dylan, ils ont un polo rouge, ils viennent de Nîmes, j’y suis passé en train cet été ça m’suffit, c’est mes gars 

Et je fais d’la stratégie, j’suis là “Bruno faut que tu tires le bouchon là, il leur reste 2 boules on n’a pas l’choix”

Le bowling, pareil, il s’passe un truc. Pourtant c’est très basique le bowling : une boule, des quilles, faut faire tomber les quilles avec la boule, la règle du jeu elle tient sur un carambar - et bah j’adore - y’en a qui font tourner la boule comme ça je trouve ça magnifique.

Bah la Formule 1, pareil, alors qu’à la base la Formule 1 ça n’a rien pour me plaire. Déjà est-ce que c’est un sport ? Pour moi un sport c’est une activité accessible à tous, comme le foot, mais t’as jamais l’histoire d’un grand pilote né dans une favela et qui faisaient du karting avec ses potes sur un terrain vague pendant que leurs mères vendaient de la drogue dans la rue

Et en Formule 1 le monde d’après, tout ça, ils s’en foutent royalement.

C’est les Depardieu du sport.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés