Ce matin, Alexis remplace Guillermo, il imagine ainsi les coulisses de la décision de ce remplacement et remercie la grève !

Ça va les amigos ? J’remplace Guillermo aujourd’hui ! 

Le ça va les amigos c’est pour ça… J’suis content, parce que j’adore remplacer les chroniqueurs absents - je sais que l’vendredi y a une chute des audiences quand c’est mon tour mais là j’me dis avec un peu d’pot ils vont croire que c’est lui, ils vont écouter jusqu’au bout ! D’où cet accent belge que j’fais si mal... 

En tout cas ça fait plaisir de vous retrouver Leïla, Daniel, Albert… et le public aussi… Vous l’savez pas mais quand Radio France est en grève moi j’m’ennuie, j’écoute en boucle les 24 émissions où on a reçu Edouard Baer (ça fera 25 avec celle de lundi prochain) j’essaie de trouver les réponses aux questions du début d’l’émission mais j’y arrive pas, ça m’donne envie d’crever entre les dents de Michel Houellebecq ! 

En même temps hier en écrivant c’papier j’me suis dit “Alejandro, fils d’Anémone et d’une couche pour adulte, le grand gagnant d’la grève c’est toi, tu t’déplaces à vélo, t’as des bulots surgelés dans ton frigo, ça va, la grève elle peut durer ! Bon, allez, j’arrête là pour mon imitation d’Ernesto parce que c’est pas mon rythme. J’ai peur de faire une syncope si j’continue ! 

En tout cas, je sais pas pourquoi, mais parfois j’ai l’impression d’être une rustine de remplacement dans cette émission ; une rustine qu’on met là, faute de mieux... On m’a demandé si je pouvais faire l’émission hier soir à 22h30 ! Autant vous dire que sur le fond, si vous n’attendez rien de cette chronique vous serez pas déçus ! Mais vous trouvez pas ça louche vous qu’on me prévienne si tard ? 

À mon avis ça s’est passé comme ça : vous vous êtes dit Guillermo et Fanny sont bloqués en Belgique, Agnès est enceinte depuis 3 ans et demi, Marina et Gérémy ont une vie en dehors de la Bande Originale, genre faire des films ou jouer dans des salles pleines, on va appeler Rossignol. J’suis sûr qu’vous dites même pas Le Rossignol ! Oui j’ai l’impression d’être une rustine ! Mais je l’prends pas mal, d’une part parce qu’on m’a clairement fait comprendre que c’était le cas, et d’autre part parce que, comme le dit le célèbre dicton africain tiré du livre “Les célèbres dictons africains” : “dans la vie, il vaut mieux être la rustine qui bouche le trou que le trou qu’il faut boucher !” 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.