Vous le savez, j’aime bien faire des chroniques autour de l’actualité, mais la semaine dernière j’ai parlé du racisme autour de l’élection de Miss Algérie et j’ai reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux.

Ouais, ouais, ouais… des gens avec des pseudos bizarres m’ont dit des trucs du genre “fais attention quand tu parles de l’Algérie”, “bouffon”, ou encore “quel ennui, même Daniel Morin me fait plus rire”. Bon c’est pas vraiment des menaces de mort mais ça fait pas plaisir non plus… 

Quelqu’un m’a dit aussi “occupe-toi plutôt de ce qui se passe dans ton pays”. Mais quel pays ? Moi, je n’ai pas de pays, je suis un citoyen du monde… la nuit je dors en sarouel et je brûle des bâtons d’encens ! 

En lisant ces messages je me suis dit “Franchement, j’aurais dû me lancer dans l’élevage de porcs en Bretagne, en plus mon père était déjà dans le métier, on aurait cartonné !!”

Non mais c’est vrai, à quoi bon écrire des chroniques si c’est pour se faire insulter ? BHL a les épaules pour ça mais pas moi. Toute la semaine ça m’a pris la tête, j’ai failli répondre “venez me chercher, vous savez où me trouver”. Pis finalement j’ai oublié… 

Moi à la base je veux juste m’exprimer sur des sujets qui m’interpellent, mais j’impose pas un point de vue ou une idéologie. Hier j’étais avec un copain qui mange pas de bulots, j’lui ai dit c’est ton choix, je le comprends pas mais je le respecte. 

J’aime bien m’inspirer de ce qui se passe dans le monde pour faire passer des messages - des messages d’humanité du genre “aimez-vous les uns les autres”, “préservons la planète” ou si c’est trop difficile “pensez à manger équilibré”, des trucs sans prétention quoi, mais je vais pas m’obstiner si ça énerve les gens ! Les chroniques engagées, j’y tiens pas plus que ça… Je peux faire dans le consensuel, ça me dérange pas. 

Par exemple, cette semaine Donald Trump a commandé des hamburgers pour des joueurs universitaires de football américain qu’il a reçu à la Maison Blanche ! Et bah je trouve ça super qu’ils aient mangé tous ensemble ! Voilà ! Chronique non-engagée. Je sens que je vais en pondre de la chronique cette année !

En tout Donald Trump a pris 300 burgers pour 45 joueurs, j’ai fait le calcul ça fait 6,66 burgers par joueur, sans compter les frites ! Bon, les joueurs de football américain c’est des costauds, mais quand même ! Moi une fois j’ai mangé 2 Big Mac et une grande frite, le lendemain j’ai chié du ciment. À mon avis, Donald il a pas les fonds mais il a une idée pour la construction du mur ! Il a dit aux joueurs “vous voyez la bétonnière qu’est dehors ? Bah c’est les toilettes ! Alors on fini les burgers et on la remplit ! On est great again ou pas?” 

Bon ça c’était un peu engagé, j’peux pas m’en empêcher… 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.