Alexis est allé en week-end en Normandie, l'occasion pour lui de faire de nombreuses observations sur ces situations plus ou moins embarrassantes

Alors vous le savez moi j’aime bien choisir des sujets a priori sans intérêt, en faire une chronique et prouver qu’effectivement, ça valait pas le coup d’en parler. Voilà, c’est mon style, c’est chronique du vendredi quoi. Parce que j’ai compris une chose l’année dernière, c’est que les auditeurs n’attendaient rien de moi. Et j’ai pas envie de les décevoir, ça c’est mon côté très professionnel… 

Le week-end dernier je suis allé à une petite sauterie en Normandie, une fête slash tournoi de beach-volley slash barbecue slash ingurgitation de grosses quantités d’alcool, chez les amis d’un pote qui ont une très belle maison, juste en face de la mer. Mais vraiment juste en face : pour vous donner une idée, ici c’est la maison et le public c’est la plage. Bon, vu d’ici ça fait pas rêver comme plage mais c’est une image...

Alors j’ai tout de suite sympathisé avec les propriétaires, je me suis même demandé pourquoi j’étais pas pote avec eux depuis plus longtemps ! P’t’être parce que je ne les connaissais pas… 

C’est fou comme les amis de tes amis deviennent vite tes amis quand ils ont une belle maison au bord de la mer. 

Alors que quand tu files un coup de main à des amis d’amis qui déménagent, bah ça reste des amis d’amis. T’es pas là “Et vous déménagez souvent ? Parce que nous on adore porter les cartons des autres en échange de deux parts de pizza ! Ce serait sympa qu’on reste en contact !” 

Alors pour contextualiser un peu la fête, y’avait une quarantaine d’adultes et 24 enfants. Ça fait beaucoup de personnes à saluer, surtout qu’évidemment, on est arrivés les derniers. Grand classique ça : tu veux faire Paris-Caen en train pis tu finis par y aller en flixbus parce que le train c’est trop cher ! Alors j’ai fait le calcul, il suffirait que je sois payé comme les autres pour que je puisse voyager en train ! Comme quoi, ça tient à peu de choses... 

Bref, on est arrivé les derniers et donc on a dû dire bonjour à tout le monde… Et c’est chiant… surtout quand tu connais personne, parce que t’as l’impression que les gens se demandent si tu t’es pas trompé de fête. Moi-même j’en ai douté, j’me suis dit « ce week-end en Normandie, c’était pas en Bretagne en fait ? ». 

J’ai remarqué un truc aussi, c’est que quand tu salues des gens que tu ne connais pas, tu dis bonjour et tu donnes ton prénom, et les gens font pareil, « bonjour, Michel » – « bonjour, Fabienne », alors qu’on sait très bien que c’est voué à l’échec, personne ne retient les prénoms! 

L’avantage de ça c’est que tu peux faire des blagues, tu peux dire “bonjour, Mickaël, alors que tu t’appelles Didier... ”. 

Bon c’est pas extrêmement drôle comme blague hein... tu remplis pas un Olympia avec ça, surtout si t’es le seul à savoir que tu l’as faite… mais moi ça m’a amusé la première heure. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.