On ne le dira jamais assez et d’ailleurs on ne le dit même pas du tout, mais le frugalisme c’est l’avenir.

Depuis toujours, les idéologies font la pluie et le beau temps. 

Par ailleurs, parmi les idéologies qui ont marqué l’histoire contemporaine on a eu pêle-mêle des idéologies variées, qui se sont parfois même confrontées, comme dans un match de boxe… ou plutôt un match entre deux équipes si on parle de sport collectif… mais on peut aussi pratiquer un sport individuel de manière collective… comme la Ryder’s Cup qui oppose chaque année les meilleurs golfeurs européens aux meilleurs golfeurs américains… avec une issue incertaine tant le niveau des joueurs est homogène. C’est marrant mais j’ai l’impression de vous avoir déjà perdu. 

En tout cas, la dernière idéologie qui va pas tarder à faire parler d’elle, et vous avez raison de l’évoquer dans votre lancement Nagui, c’est effectivement le frugalisme. 

J’en parle ce matin parce qu’hier après-midi, j’étais chez moi, en train de chercher un sujet de chronique et tout d’un coup, presque en soubresaut, je tombe sur un documentaire qui parle de Hans. 

Hans, c’est un allemand d’une trentaine d’années qui justement, s’adonne au frugalisme. Et qu’elle ne fut pas ma surprise de voir que... 

Mais c’est quoi le frugalisme, me direz-vous? 

Le frugalisme, c’est un mode de vie qui consiste à travailler moins pour vivre mieux, quitte à gagner moins. En d’autres termes, c’est une pratique qui suppose de vivre « en-dessous » de ses moyens pour économiser un maximum d’argent afin de pouvoir partir très tôt à la retraite. 

Merci Nagui. Alors c’est bien j’avais même prévu une petite vanne où vous auriez dit C’est comme le Sarkozysme, mais à l’envers!” Avec un ton ironique et en accentuant bien la fin de la phrase. Mais bon c’est pas votre boulot vous êtes animateur de jeux télévisés, pas humoriste. 

L’objectif de Hans c’est d’économiser 80% de son salaire pour partir à la retraite à 40 ans. En fait il ne veut pas la retraite à 60 ans, il veut une retraite qui dure 60 ans. Donc il se prive de sorties, de cinéma, de produits superflus comme le déodorant ou les paupiettes de veau et même de chauffage en hiver.

Il n’a pas non plus d’animaux parce que ça coûte trop cher en entretien, il n’a pas de voiture, pour les mêmes raisons et il n’a pas de femme, mais on ne sait pas pourquoi. Le documentaire ne précise pas. Et c’est dommage parce que d’aucun a tôt fait de penser qu’aucune femme n’aimerait vivre dans une maison non chauffée en hiver ou avec un mari qui sent des dessous de bras, et ça c’est réducteur, voire sexiste ! Alors que s’il n’a pas de femme, c’est p’t’être parce qu’il est con Hans, tout simplement ! Ou parce qu’il a fait des horreurs qui l'ont conduit en prison et que là bas il a découvert d’autres pratiques sous la contrainte et que depuis... Bref on ne sait pas. Peut-être aussi qu’il n’aime pas les femmes, y a plein d’options…. Tout ça pour dire quoi ?

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.