Alexis Le Rossignol revient sur le clash entre Cohn-Bendit et Gilbert Collard dimanche dernier

Alors moi, j’éprouve un sentiment partagé ce matin en étant assis à quelques centimètres de Jean-Jacques Annaud. D’un côté, je suis heureux de vous rencontrer monsieur Annaud, mais d’un autre côté, je vous en veux aussi, parce que j’ai l’impression qu’à cause de "l’Ours", j’ai compris que la vie était cruelle un peu trop tôt. 

J’avais 5 ou 6 ans quand je l’ai vu, mais j’étais pas préparé. Dans la vie, faut pas passer trop vite de Dorothée à l’Ours, parce que c’est comme la première fois que tu vois une femme topless sur une plage, y’a un avant et un après. Pourquoi je préfère la plage à la montagne aujourd’hui ? Parce que la montagne c’est plat... à part mater des marmottes question voyeurisme t’as vite fait le tour.

Moi à cause de L’Ours je suis devenu un enfant à problème. À 8 ans, ma glace préférée c’était rhum-raisins. Oui oui oui ! 

Bon, cette chronique je l’ai écrite hier soir assez tard, si vous sentez que vous avez des meilleures vannes, faut pas hésiter ! 

Aujourd’hui, je voulais revenir sur le clash entre Cohn-Bendit et Gilbert Collard dimanche dernier. Très beau spectacle, ah ouais, sur le baromètre des clashs, l’aiguille elle indiquait “gros temps, couchez les enfants”... “sale traître”, “ignoble ordure”, “connard !” - manquait plus qu’ils se traitent de “pédés” et Marcel Campion débarquait - “et ma grand roue, j’la met où ?”

Et Rachida Dati au milieu, la pauvre, elle était en PLS, figée et muette, presque agréable finalement… 

Après est-ce qu’on doit être surpris par ce qui s’est passé ? Collard, de base, son nom ressemble à une insulte. Un jour, il a dû se dire “bah, à quoi bon être un mec agréable quand on s’appelle Collard ?” Moi j’m’appelle Le Rossignol, j’ai très vite su que dans le monde du death metal, ça allait être difficile. Et pourtant je chante vachement mal… 

Donc d’un côté, on a Collard et de l’autre, on a Cohn-Bendit, le gars qui surfe encore sur la vague de mai 68. Cohn-Bendit c’est le Patrick Hernandez de la chanson, en mode “born to faire chier”. Et dans Cohn-Bendit, et bah y’a Cohn ! Je sais, ça marche pas puisque c’est un homme… mais bon vous avez l’idée - eh, les muses de l’humour, elles font des pauses de temps en temps, l’alignement des planètes, c’est pas sur commande !

J’en parlais hier avec un pote qui m’a dit “ils devraient faire un stage de communication non-violente”. Mais non, pourquoi? “Faux-cul”, “ignoble ordure”, “sale traître”, ok, c’était un peu fort, mais c’était bien choisi !" 

Et puis il se passera quoi si demain y’a plus de clashs à la télé ? Les gens diront “rendez-nous Zemmour, rendez-nous Pascal Praud... en échange on libère Nagui”. “Non mais ça va, on les libère sans contrepartie !”. On critique les clashs, mais dans le fond on aime bien ça. 

Bref, la communication non-violente, moi j’veux bien, l’idée est bonne mais d’un point de vue pratique : est-ce qu’on doit dépenser du temps et de l’argent pour apprendre à dire “excuse-moi, ce que tu me dis me dérange” à quelqu’un à qui on a envie de dire “tu me fais chier”? Les cons méritent-ils qu’on leur épargne la vérité ? 

Pour rappel, les cons ils ont un point commun : si tu leur dis pas, ils s’en rendent jamais compte ! Et jusqu’à preuve du contraire, les cons c’est pas une catégorie sociale que l’on se doit d’aider au titre du vivre ensemble… Tu dis rarement à tes amis “hier on a trouvé un con sur le palier, on l’a hébergé ! Le pauvre, il était très très con, ça lui a fait du bien de se reposer un peu !” 

Pensez aux gens qui vous saoulent dans le monde du travail, est-ce qu’objectivement on doit accepter de passer des journées pourries parce qu’une personne nous les casse ? 

Alors quand on en a deux qui s’insultent à la télé, moi je dis, faut pas crier au scandale - c’est un peu pathétique mais il faut que vieillesse se fasse… (au contraire, faut en profiter)… (et) car comme le dit le célèbre dicton africain “quand 2 lions se battent, les antilopes se divertissent” - et puis est-ce qu’ils avaient vraiment des choses intéressantes à raconter ?

Bonne journée   

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.