Alison Wheeler revient sur les propos tenus par le responsable du service adoption de Seine-Maritime rendus publics la semaine dernière.

Bonjour à tous, bonjour Nagui. On est à 10 jours de la marche des fiertés LGBT à Paris. Vous le savez, les couples homosexuels ont le droit d’adopter en France depuis la loi Taubira 2013, mais SPOILER! On leur met encore des bâtons dans les roues ! A en croire les propos de la responsable du service adoption de Seine Maritime : 

”Les homosexuels désireux d’adopter un enfant, “ne sont pas prioritaires” et doivent s’ouvrir à des profils d’enfants “atypiques”. 

What da fuck ? Pas prioritaires… Je sais qu’en France la priorité est à droite, mais ce n’est pas une raison. Déjà que l’adoption, c’est un vrai parcours du combattant pour les couples hétéros, mais là pour les homos, c’est carrément sur un stage de survie avec Mike Horn et Christine Boutin. C’est quand même étrange de dire aux couples gays :

“Vous avez le droit de vous marier mais en revanche vous n’êtes pas prioritaire pour adopter, d’accord?”

C’est comme si on te disait : “T’as le droit de vote, mais tu n’es pas prioritaire dans l’isoloir” et à la fin, il reste que les bulletins pour Jean Lassalle. Si on suit leur logique en Seine-Maritime, imagine à la boulangerie quand tu vas acheter ton pain : 

- Bonjour je voudrais une tradition
- Alors désolée, vous êtes homosexuels, vous n’êtes pas prioritaires, en revanche, si vous voulez j’peux vous mettre une demi-baguette d’hier qui a un peu morflé. 

Car oui, selon les conseils de cette dame, en plus de ne pas être prioritaires, les couples homosexuels devraient s’ouvrir à l’adoption d’enfants aux profils “atypiques”. Est-ce que ça veut dire que l’ado qui a chanté l’internationale à Macron doit être adopté par Dave ? Je ne comprends pas...

Ah d’accord, atypique, c’est un mot sympa pour désigner un enfant qui a des besoins spécifiques, si l’enfant a un handicap, s’il vote Modem ou si c’est un Kids United. Sainte-Marie de la Mecque… “Atypique”... Quelle hypocrisie ! J’avoue que ça fait le même effet quand j’me suis faite larguer par mon ex et qu’il m’a dit : “T’es une belle personne”.

Ah, c’est la fameuse offre 2 en 1 de la société française: pour un droit obtenu, une discrimination vous est offerte. C’est déshabiller Pierre pour habiller Paul et après, tout le monde s’étonne de les retrouver sur un char à la gaypride ! 

En théorie, les couples homosexuels ont le droit d’adopter, mais la réalité est toute autre. Si on était vraiment honnête on ajouterait une astérisque au texte de loi : 

“Offre soumise à condition sous réserve d'éligibilité par une vieille connasse homophobe, dans la limite des stocks disponibles, sous réserve d’accepter un enfant qui n’aura pas été choisi par les couples hétéros, et de ne pas l’habiller comme Eddy de Pretto.“

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.