Christophe Alévêques'intéresse à la bipolarité qui le frappe quand il se met au sport, comme elle frappe les médias quand ils parlent de DAECH et le monde entier de façon générale. Mais ça ira mieux demain...

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.