Demain, c’est le bac de philo, et Fanny Ruwet aurait aimé écrire les sujets de philo elle-même, elle avait plein d'idées...

Aujourd’hui, j’ai pas de le temps pour des blagues. Demain c’est le bac de philo. J’aurais aimé écrire les sujets de philo moi-même, j'avais plein d’idées : 

- La rémission d’une maladie est-elle l’équivalent d’un faux départ en sport ?  

- Dans la chanson « Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux », quand  Michel Berger dit : « et qui ont dans leur yeux quelque chose qui fait mal », parle-t-il des cils ? 

- Est-ce que si un mec se branle trop il éjacule du beurre ? Le jeu de la  biscotte prendrait tout son sens. 

- Est-ce trop tôt dans la chronique pour faire une publicité subtile pour dire que je viens d’annoncer la tournée française de mon spectacle ? 

- L’expression « c’est du petit lait » est-elle inspirée de Nagui ? 

Donc j’avais plein de bonnes idées mais personne n’a fait appel à moi. C’est pas grave, à la place je vais aider les étudiants qui écoutent France Inter (big  up à vous deux) à se préparer à leur épreuve. 

Voici mes conseils pour le bac de philo :  

- Définissez chaque concept de votre sujet 

- Citez des auteurs pour appuyer vos propos 

- Gérez bien votre temps sinon vous n’aurez pas le temps de terminer.

Après la théorie, la pratique. J’ai pris un sujet de 2016 : pourquoi chercher à se connaître soi-même ? Parce que les autres sont nuls à chier, j’ai envie de vous dire. Mais vu qu’il faut développer, développons.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés