Fanny Ruwet nous le dit : on dit souvent que les enfants sont cruels les uns avec les autres, mais les parents entre eux… Ce sont vraiment des raclures de kyste.

Coucou les Zinzous.

On va parler du match France-Suisse. 

En tant que belge, je ne vais pas parler du score, sinon on va encore dire que les belges sont vénères contre les français. Ce qui est vrai mais…  

En fait en vrai, l’opposition France-Belgique vis à vis du foot c’est l’équivalent sportif du conflit israélo-palestinien. C’est sans fin parce que chacun des camps est en mode « nan mais c’est eux ils ont pas été sympas  la fois passée ». 

Mais donc bref, le score je m’en fous, ce qui m’intéresse, c’est ce qui s’est passé dans la tribune de match. Il y a eu une entourloupe entre les parents des joueurs. La mère de Rabiot a engueulé la famille de Pogba parce qu’il a perdu la balle, du coup la Suisse a égalisé. Puis après elle a demandé au  daron de Mbappe de recadrer son gamin parce qu’il est trop arrogant. Et ça me fascine. Parce qu’on parle souvent des parents qui trouvent que leur gamin de 6 ans est incroyable et que s’il mange des cailloux, c’est parce qu’il est HP. OK, soit. 

Mais on parle trop peu du fait qu’en vrai, ça ne change  jamais. Les parents restent toujours des parents. Tu peux avoir 25, 30, 50 ans, tu peux être une des personnes les plus influentes du monde, si tu ne dis pas « s’il te plait » à ta mère, tu te prends une tatane. Toujours aujourd’hui à 26 ans, si j’entends ma mère dire : « Je peux savoir ce que tu fais, ma chère amie ? ». Je me pisse dessus. Et si elle surenchérit avec un « Je compte jusqu’à trois », je me défenestre. Je ne sais pas ce qu’il y a après le 3 hein. J’ai jamais su. Si ça se trouve c’est juste 4. Mais ça m’a traumatisée. Dans tous mes cauchemars c’est juste ma mère qui compte. 

L’autre jour j’ai croisé des gamins qui jouaient à 1, 2, 3 soleil :  j’ai paniqué. J’en ai pris un pour taper sur l’autre. Je criais « tu veux le voir le soleil ? Suis la lumière blanche ». Ça m’a traumatisée, vraiment. 

Et y’a un truc que je trouve à la fois horrible à la fois hilarant - c’est que les  parents se jugent de ouf entre eux, comme s’ils étaient responsables à 100% des faits et gestes de leurs gosses. Là les joueurs de l’équipe de France, ils ont 25 ans et sont broyés par la célébrité et le stress d'être dans  une compétition mondiale. C’est plus une question d’éducation c’est une question de santé mentale, mais pour les parents, POGBA IL A RATÉ SA  PASSE, C’EST LA FAUTE A SES DARONS.   Quoi ?! Mais non. On dit souvent que les enfants sont cruels les uns avec les  autres, mais les parents entre eux… Ce sont vraiment des raclures de kyste. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés