Dans sa chronique, Fanny Ruwet propose qu'après le confinement, on mette en place un délai de "ré-apprentissage" du sexe.

Coucou les p’tits chats, ça va bien ? Moi pas ouf. 

J’ai pensé à un truc. Imaginez : tu couches avec quelqu’un… Bah ça doit être trop bien. Putain là ça fait tellement longtemps. Avec le confinement, j’ai oublié ce que c’était le sexe. Je sais en gros mais plus dans les détails. 

Genre comme les gens qui essaient de chanter les paroles de la Macarena... "Dale a tu cuerpo alegría, Macarena Que tu cuerpo es pa' darle alegría y cosa buena Dale a tu cuerpo alegría, Macarena Eh, Macarena"... Tu sais comment ça se termine mais pour le reste, tu mets juste n’importe quoi n’importe où.

Franchement, quand je vois des gens qui disent « dès la fin du confinement, comment on va trop ken ». Honnêtement, restons humbles. Ne soyons pas trop sûrs de nous. Parce qu’après des mois de pandémie, confinement, absence de vie sociale : on va être des milliers de teubés du cul qui n'ont pas ken depuis une plombe, à moitié en panique : "putain qu’est-ce que je peux bien faire maintenant ? Je l’ai au bout de la langue. Ah oui putain, c’est ça !"

Ça va être un bordel. 

Je propose qu’on mette en place un délai de ré-apprentissage. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés