Un grand malheur s'est abattu sur Fanny Ruwet : la femme de sa vie est allergique aux chats.

J’ai rencontré la femme de ma vie. Elle est incroyable, je vous jure. 

Et je sais que je m’emballe assez vite avec les filles. 

Autant avec les hommes, on peut coucher ensemble pendant 5 ans, dans mon téléphone tu seras toujours à 33. Mais les meufs, il suffit qu’une fois tu me tiennes la porte et mon cycle se synchronise avec le tien. 

J’arrive dans ta vie en mode : je ne suis pas très musclée, mais j’ai très envie de porter ton nom (et de te soulever). 

Donc bref, je rencontre cette fille. Hyper drôle, vraiment mignonne, énorme cerveau, je pense qu’elle est HP. Hétérosexuelle perturbée. 

Pile mon créneau. Névrosée juste ce qu’il faut. Genre elle se soigne, mais mal. Donc trop hâte qu’on se tire mutuellement vers le bas.

Mais bref, donc elle est incroyable. Et logiquement, être incroyable, c’est le point commun entre toutes les filles qui ne veulent vraiment pas de moi.

Mais elle, genre elle était d’accord et tout. Trop fou. 

Donc on se voit un soir, on va boire des verres, on rigole puis on rentre chez moi. 

Donc je me dis : olala, ça, ça va partie en soirée "pierre papier ciseau" mais sans pierre et sans papier. 

Donc on est posées, toutes les deux dans le canapé, avec un petit plaid, le chat sur les genoux. J'étais à deux doigts de nous prendre en photo pour imprimer notre faire-part de mariage. Puis là elle commence à tousser de ouf. Je me dis : « Bah oui, avant d’être une famille, on peut être un cluster. On donnera des noms à nos miasmes. *erghhh* : ah voilà Mattéo. Elle tousse, elle tousse. Et puis elle me dit : « je suis vraiment désolée mais je dois partir, ça va pas du tout… Je suis allergique aux chats ». 

QUOI ?! Mazette. Non hein. Eh ben si. 

La meuf de ma vie est allergique aux chats. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Fanny © Radio France /
Thèmes associés