Hier, Fanny Ruwet a lu un article au sujet de "Voyager Station", un projet de voyage dans l'espace. Elle nous en parle dans cette chronique.

Salut les vieux.

J’ai lu un article hier au sujet de Voyager Station, c’est un projet d’hôtel dans l’espace. Et je me suis dit : c’est loin. 

Imagine, t’oublies ton chargeur. Moi j’aime pas trop partir en vacances. Quand j’étais à l’Université à Bruxelles, je pouvais faire un Erasmus, aller partout dans le monde, au Canada, en Californie, à Hong Kong. J’ai fait mon Erasmus à Bruxelles. 

Dans une école néerlandophone de Bruxelles. Het was heel tof hé. Mais c’est mon niveau max en terme d’aventure. 

Honnêtement si j’avais été Indiana Jones, il n'y aurait eu qu’un film. Les aventuriers de la joie de vivre perdue. 

Mais donc bref, l’espace... Je me poserais trop de questions. 

C’est sur quel fuseau horaire ? Est-ce que quand t’embarques, ils tamponnent un truc dans ton passeport ? Ce serait un hôtel combien d’étoiles ? Trop de questions, trop d’angoisses.

Déjà, quand je prends l’avion, j’arrive 4h à l’avance mais imagine la fusée. Je me ferais dégager au premier check sécurité : vous n’avez rien de tranchant ? Seulement mon humour, monsieur. Vous n’avez pas de drogue ? Seulement mon amour. Garde à vue. 

La fusée, c’est un autre délire. Imagine pendant le décollage, t’es assis à côté de Serge, 50 ans, qui te dit : alors, on s’envoie en l’air ? Y’EN A PAS, SERGE. IL N’Y A PAS D’AIR. Et ça c’est une angoisse aussi. 

Moi vous le savez, je suis une fille simple. Ce que j’aime dans la vie : les falafels et l’oxygène. Vraiment, c’est ce qui me fait vivre. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés