Depuis que Fanny Ruwet a baptisé son chat Timothée Chalamet, sa vie a changé...

Je suis devenue maman : de cette formidable créature. Regardez comme elle est belle, elle a ma moustache.
Le timing est fou hein. Toutes les filles de cette émission enfantent les unes après les autres : Agnès, Leila, maintenant moi. Visiblement Nagui ne stimule pas que les esprits. Qu’ont-ils mis dans les gourdes de France Inter ? Et qu’a-t-on fait des gourdes ?
C’est trop bien, avec Agnès et Leila du coup on a un petit groupe WhatsApp où on s’échange des conseils de maman et tout. 

  • le vôtre jusqu’à quel âge il a dormi dans sa litière ? C’est Leila qui demandait ça.
  • Hier Agnès m’a envoyé : « Toi aussi il sursaute quand tu rotes ? »
    Au début oui, puis au bout d’un moment, il a intégré le principe de résilience.

Il est chez moi depuis une semaine et demi. Et j’ai du trouver un nom à cet être divin. C’est une femelle mais j’ai décidé de lui donner un nom masculin pour pouvoir poster des photos d’elle sur Instagram sans avoir des gros lourds qui commentent "TU METS DES PHOTOS DE TA CHATTE lol ?! ». Ces gens me rendent pro-covid.

Donc je lui ai cherché un nom. Au début, je me suis dit : Je vais l’appeler Nagui, comme ça dès qu’il fait une connerie je peux crier « mais ça va pas non ? ». Puis j’ai changé d’avis parce que j’avais peur de confondre les deux dans mon répertoire. Et vous allez me dire « Mais Fanny, t’es débile » Nagui l’animateur est français, donc il a un numéro 33 tandis que ton chat est belge, donc il a un 32. Tu peux pas confondre. Logique. C’est vrai. Mais je sais pas de quoi demain sera fait, peut-être que mon chat fera ses études à Paris qu’il prendra un numéro français, ou vu comme Inter court après les Belges, peut-être que deux semaines ils l’engagent, j’en sais rien moi. Mais à un moment je risquerais de confondre les deux. Et imaginez la tête de mon chat s’il reçoit « Nagui donne-moi le numéro de Vianney stp ». Il trouverait ça vraiment absurde.
Donc finalement, j’ai décidé de ne pas l’appeler Nagui mais : Timothée Chalamet. On peut penser que c’est un jeu de mots, mais non, même pas. Je l’ai appelé comme parce que j’aime beaucoup l’acteur Timothée Chalamet et donc il y a beaucoup de phrases que je rêvais de dire et que maintenant je peux prononcer sans mentir :  

  • Cette nuit, j’ai dormi avec Timothée Chalamet
  • olala Timothée Chalamet veut toujours s’asseoir sur mon visage
  • ou encore plus surprenante mais pas moins excitante : Timothée Chalamet a pissé dans mon sac de foot

Réfléchissez bien avant de prendre un chat d’ailleurs. Parce que vous savez ce qui est encore mieux que d’avoir un chaton mignon dans votre vie ? Avoir des crampons qui ne sont pas plein d’urine. C’est saoulant, c’est pas pratique, dès que tu accélères, ça fait *floutch floutch floutch* (titre). Ça te ruine un match.
Donc bref, je suis mère d’un petit Timothée Chalamet à présent. Donc la semaine prochaine, chronique sur la dépression post-partum et la semaine suivante : un billet qui s’appellera « mais où sont passés mes élastiques à cheveux ».

Programmation musicale
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.