Fanny Ruwet a trouvé une solution pour remédier à la dépression ambiante : elle va lancer une application de rencontre pour gens psychologiquement instables.

Coucou les zouzous !

J’ai réfléchi. Je pense que vous avez remarqué dans mes chroniques que je n’ai que deux humeurs : triste et en chien. Parfois les deux. Quand je vois Nagui. 

Sauf qu’en ce moment, avec le confinement et tout, je remarque qu’on est vraiment beaucoup à être en déprechien ? (j’hésitais avec excitristes).

Donc les amis, j’ai trouvé la solution. Je vais lancer une application de rencontre pour gens psychologiquement instables. Et ça serait très efficace. Parce que de manière générale, chercher l’amour sur une appli de rencontre, c’est fastidieux, c’est comme chercher une aiguille dans une boîte de foutre. Foin. Botte de foin. 

Mais sur mon appli à moi, on irait droit au but. Y’aurait pas de bio genre : « je  sais pas ce que je fais ici mais on verra ». Dominique. Tu veux te faire empaler, comme tout le monde. Donc autant dire les choses. Je me fous de savoir que t’aimes voyager et boire des verres entre amis, je veux connaître tes traumas, Dominique. 

Au bout de deux rendez-vous, je veux lécher tes larmes, OK. 

Donc fuck les banalités, première conversation on se poserait les deux seules questions importantes pour apprendre à connaître quelqu’un : - Quelles sont tes blessures d’enfance, les fêlures de ton existence, les varices de ton âme ? 

- Et tu regardes quel genre de porno ? 

Parce qu’avec ces deux éléments, tu peux réellement cerner une personne. Et tu sais que si les deux réponses sont liées, ça va être une relation compliquée. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés