La santé mentale des gens décline et ce n'est pas du tout pour plaire à Fanny...

SALUT LES VIEUX. Et Vianney.  

Pas mal d’études qui sortent en ce moment pour calculer l’impact du COVID sur notre santé mentale. Et il en ressort que « Parmi les gens qui ont eu le COVID, une personne sur cinq dans les trois mois commence à souffrir d’anxiété, d’insomnie, voire de dépression ». Une personne sur cinq.   

Mais que foutent les 4 autres ? Qu’est ce qu’il vous faut de plus ?  On est en pleine pandémie mondiale, Trump qui a encore trois mois pour détruire le monde et y’a un nouvel album de Vianney : comment vous pouvez bien dormir la nuit ? Vous êtes des psychopathes. 

Ou alors le truc, c’est que ces 4 autres personnes sur cinq, elles pensent qu’elles vont bien, qu’elles ne sont pas concernées par les insomnies, l’anxiété et la dépression. Puis après cette chronique, elles vont réaliser que le soir elles ont du mal à dormir parce qu’elles sont angoissées de n’avoir plus envie de rien. 

Mais ça m’a fait réfléchir à tout ça. La santé mentale en période COVID et j’ai réalisé un truc. C’est que ça m’arrange pas du tout que de plus en plus de gens aillent mal. Parce que logiquement c’est mon créneau.   C’est comme ça que je me définis, c’est ma singularité. Je sais que se sentir triste c’est pas une personnalité. Mais au minimum c’est mon hobby.

Depuis toute petite. J’avais le choix entre ça ou du piano, mais j’aimais pas le solfège. C’est con parce que j’aurais pu jouer des chansons à ma joie de vivre « mais t’es pas là mais t’es où ». C’est mon truc logiquement. Et surtout c’est mon créneau dans cette émission. Certes, j’exagère, c’est un peu un personnage. Je grossis le trait, je tire sur la corde (histoire de vérifier que je puisse un jour m’y suspendre). 

Mais si on regarde mes trois dernières chroniques :  

- On va tous mourir 

- Noël va être annulé 

- La santé mentale qui décline   

Clairement ça commence à se voir que chaque semaine, j’ai envie de crever dans un procès pour plagiat contre Guillermo Guiz.  D’ailleurs si on regarde les commentaires YouTube sous mes chroniques : 80% des gens commentent qu’ils ont envie de m’envoyer en thérapie et les 20% restants disent : elle a grossi Marina Rollman. Je l’ai mangée.  

C’est mon créneau d’être la meuf instable. Donc si tous les chroniqueurs de cette émission commencent à être trop déprimés à cause de la pandémie, ça va pas aller hein. 

Nagui qui annoncerait Morgane Cadignan ne vous aime pas et Morgane répondrait : « Et si c’était la vie qu’en fait j’aime pas ? »  

Alexis Le Rossignol expliquerait quels sandwichs il veut pour les invités à son enterrement : mais pas les pistolets croquants, plutôt les sandwichs mous, vous voyez ? Il y en aurait certains avec du pâté, du jambon (plutôt du jambon à l’os), d’autres avec du fromage - du gouda, par exemple.  

Guillermo Guiz raconterait que le matin même sa teub n’a plus de raisons de se lever.  

Et puis encore plus déprimant, il y aurait Gérémy Credeville qui chanterait...  

Donc ça serait horrible. Personne n’a envie de ça.  

DONC histoire de vous remonter le moral, de vous montrer à quel point votre vie pourrait être pire, je vais vous raconter un bout de la mienne : un des plus grands moments de solitude de ma vie qui m’est arrivé cet été : j’ai eu une fuite d’eau chez moi. Donc j’ai fait venir le plombier. Il était occupé remplacer un tuyau sous mon évier. J’étais un peu plus loin, dans le canapé et j’ai vu passer mon chat dans la pièce d’à côté, donc j’ai voulu l’appeler, donc j’ai fait un petit « mtmtmt ». Sauf qu’évidemment, le plombier n’avait pas encore vu si j’avais un chat. Donc il s’est figé en pensant que c’était à lui que je m’adressais. Donc franchement, votre vie pourrait être pire : ça pourrait être la mienne. A la semaine prochaine.

Thèmes associés