Ce matin, Fanny nous proposer de pleurer efficace et personnel

SALUT LES VIEUX. 

Comment ça va ? Moi ça va, sauf qu’avant-hier j’ai publié sur Instagram une photo où on voit un peu un de mes pieds et quelqu’un a commenté que mes orteils ressemblaient à des Knacki Balls. Mais sinon ça va. 

Le déconfinement a commencé certes, mais on va quand même passer beaucoup de temps chez nous dans les prochains mois. 

Pour ceux qui, comme moi, vivent seuls, j’espère que vous profitez de cette période pour penser à vous, pour réfléchir, faire une petite introspection. C’était le moment idéal pour vous poser des questions : qu’est-ce que vous attendez dans la vie, qu’est-ce qui vous a amené à être confiné seul : est-ce que c’est un choix qui vient de vous ou plutôt de tous les autres ? L’occasion de vous demander pourquoi ce qui vous manque le plus dans votre job, c’est de pouvoir utiliser l’imprimante.

Et puis c’est le moment idéal aussi pour réfléchir à des choses qui vous ont touchées mais que vous avez toujours remises à plus tard parce que ça semblait jamais être le bon moment. Le truc en vous qui menace de s’effondrer depuis des années, une sorte d’épée de Damoclès qui est depuis tellement longtemps au dessus de votre tête que vous avez fini par en faire un porte-manteau. Eh bien c’est le moment. Ce confinement, c’est le moment de pleurer tout ce que vous n’avez pas pleuré ces dernières années. On ne le dira jamais assez : videz-vous, les amis.

Par contre, ne faites pas ça n’importe comment. Pleurez efficace et surtout, pleurez personnel. N’essayez pas de vous calquer sur ce que vous avez vu dans les films, ce n’est pas la réalité. Les gens qui pleurent dans la douche, d’un air très théâtral, c’est une image, ce sont des acteurs. Trouvez quelque chose qui vous convienne à vous, c’est votre moment. Vous en êtes la star.

Moi par exemple, j’aime pas pleurer dans la douche. Je le sais, je l’ai accepté. Alors, ça m’arrive quand même de temps en temps. Hier par exemple, j’ai pleuré dans ma douche, mais c’est parce que j’ai réalisé qu’en effet, mes orteils ressemblaient à des Knacki Balls.

Mais il faut vraiment se demander ce qui nous plait à nous. Posez-vous notamment la question du moment : quel est votre moment idéal pour pleurer ? Plutôt le matin, l’après-midi, le soir ? Parce que ce sont des choses très différentes : 

-  Le chagrin du matin, c’est quand tu réalises que tu n’es pas mort dans ton sommeil —> Il est teinté surtout de déception. C’est son style.

-  Le chagrin de l'après-midi est celui du sandwich de vacuité : quand tu réalises que tu n’as rien fait d’épanouissant de la journée jusqu’à présent et que c’est loin d’être fini : 

-  Et le chagrin du soir, c’est mon préféré : c’est la débandade. C’est no limit. C’est quand la fatigue supprime tous tes filtres et que le moindre détail te fait fondre en larmes : c’est véritablement le chagrin de la spontanéité, de l’inattendu Tu penses que tu vas passer une soirée tranquille, te réchauffes vite les Knacki Balls que tu viens d’acheter et bim, tu les renverses par terre et tu t’effondres en larmes en réalisant que tu vas galérer pour ne pas ramasser tes orteils à la place. Donc voilà, c’est vivant, c’est spontané, ça fait plaisir à voir.

Attention par contre deux détails : vous pouvez évidemment cumuler les trois types de chagrin, si votre désespoir est d’humeur gloutonne. Mais bon,  je vous connais hein, n’abusez pas des bonnes choses.

Et secondement, ces conseils ne s’adressent évidemment pas aux artistes. Vous, n’extériorisez évidemment pas vos traumas de manière saine. Gardez-les.  Laissez-les vous détruire à petit feu. La société a besoin que les artistes soient névrosés. 

Parce qu’il ressemblera à quoi, l’art de demain s’il ne contient pas de souffrance ? Vous imaginez les chansons de Barbara sans la tristesse ? 

L’aigle noir, ça serait juste une chanson sur les rapaces, par quelqu’un qui connait pas trop le sujet, qui ne sait pas si c’est un oiseau qui chasse le jour ou peut-être une nuit.

Donc bref. Les artistes, gardez de quoi Courage à tous, entourez-vous comme vous pouvez et prenez soin de vous. Et surtout, videz-vous.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.