En parlant avec son utérus, Fanny Ruwet a réalisé que c'était sans doute comme ça qu'étaient nées les religions.

Salut les vieux. Ça va pas hein. Je m’ennuie tellement. Cette semaine, j’étais chez moi (surprise) et j’en avais tellement marre de checker en boucle les applications Twitter, Facebook, Instagram sur mon téléphone que… Je vous jure. J’ai fini par traîner sur Uber. Je regardais s’il y avait des chauffeurs dispos alors que je devais aller nulle part. Je mettais des destinations au hasard et j’étais là : « imagine si j’allais là ». En même temps, dernière fois que j’ai utilisé Instagram, j’ai voulu chercher un garçon qui s’appelle Killian, donc dans la barre de recherche, j’ai tapé Kill et Instagram m’a demandé « Avez-vous besoin d’aide ? ». Oui. De manière générale, oui. Et puis forcément qu’on a besoin d’aide quand on veut contacter quelqu’un qui s’appelle Killian. 

C’est chaud pour l’instant. Surtout que, truc fou. La semaine dernière, j’avais mes règles. C’est pas ça qui est fou hein. Je commence à m’habituer, je suis pas chaque mois en mode « aaaah ». Donc bref. Mais le truc cocasse, c’est que j’avais des crampes de bâtard. Mais genre j’avais Phil Spector dans le ventre. Et c’était pas de la musique qu’il faisait. Donc j’avais grave mal. Je vais voir sur internet pour trouver des conseils. Et je suis tombée sur un truc où une gynécologue explique qu’en ce moment, tout est très anxiogène donc que je cite, « le stress peut avoir un impact sur votre corps, notamment sur votre utérus, donc n’hésitez pas à le rassurer, lui raconter ce qu’il se passe ». 

Mais c’est mort. La meuf elle est zinzin. Les cotons-tiges à frottis faut pas les fumer hein. Je vais pas parler à mon utérus. Surtout qu’en ce moment, je suis tellement instable émotionnellement, imagine je tombe amoureuse. Je lui réciterai des poèmes et je lui chanterai des chansons, genre du Renaud, "Organe de Toi". Donc j’étais vraiment contre. Puis j’ai eu tellement mal que je me suis dit « vas-y je le fais », au pire personne ne le saura (oups). On sait jamais que ça marche : version menstruelle du pari de Pascal (blague qui mélange règles et philosophie MAIS OUI). J’essaie. Je parle un peu avec genre : « y’a beaucoup de Uber dans le coin hein ». 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Fanny Ruwet © Radio France /
Thèmes associés