Ce matin, Fanny Ruwet a un message fort à faire passer : les gens à qui on prête des livres et qui ne les rendent pas sont vraiment des sacs à pus.

Salut les vieux.

Je pense que j’ai atteint le point de non retour de l’ennui. L’autre jour, je me suis dit : Fanny, tu sais ce qui manque à ta vie ? De l’amour, des amitiés saines, des objectifs clairs ? Non. Une coque de téléphone avec la tête de Nagui. Donc j’en ai commandé une. J’en suis très fière. Ça me fait toujours plaisir de voir son visage, parce que Nagui, c’est mon soleil. Déjà parce qu’il est hot. Mais surtout parce que que si tu le fixes trop longtemps, t’as mal au crâne. 

Bref, venons-en au sujet. J’ai un message fort à faire passer : les gens à qui on prête des livres et qui ne les rendent pas : vous êtes vraiment des sacs à pus. Vous me dégoûtez. Quand je vois du racisme, du sexisme, de l’homophobie, toutes sortes de rejets débiles, j’ai envie de dire : hey les gars, venez on fout la paix aux minorités et on se met tous ensemble contre les fils de chien qui ne rendent pas les livres. Utilisons notre haine à bonne escient. 

Et je sais que plein de gens sont en mode « mais c’est la culture, c’est beau de la partager ». Et je suis d’accord. Evidemment. D’ailleurs, j’adore offrir des livres à mes amis. Par contre attention, je ne leur achète jamais les livres qu’ils veulent, je ne leur offre que mes livres préférés à moi pour leur imposer mes goûts, pour qu’ils finissent par avoir les mêmes. 

- Ils vont donc finir par penser qu’on « pense vraiment trop pareil ». 

- Ils vont commencer à m’aimer au point de penser que je suis la seule personne qui peut les comprendre 

- Donc ils vont baser leur égo sur ma validation 

- Et ainsi développer une dépendance à mon égard jusqu’à me laisser le contrôle total sur leur vie et n’avoir plus aucun libre arbitre : l’a-mi-tié. 

Donc j’adore offrir des livres. C’est super. Mais vous savez ce qui est super aussi ? Le fait que dans le vocabulaire, il existe plusieurs mots dont : prêter et donner. Ce sont deux mots différents. DONC SI JE TE PASSE UN LIVRE ET QU’IL N’Y A PAS D’EMBALLAGE - TU ME RENDS LE LIVRE. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

  • Légende du visuel principal: Fanny Ruwet © Radio France