Ce matin, Fanny nous explique l’amitié qu’elle rêverait de partager avec Nagui...

Bon. Je vais pas vous mentir, je suis contente qu’on parle de cette affaire Macron / Benalla. Parce que c’est une histoire qui m’a beaucoup inspirée dans ma relation avec Nagui.

Emmanuel Macron, élu Président de la République par les Français. Nagui, élu animateur télé préféré des Français.

Grand pouvoir. Grandes responsabilités.

Et dans l’ombre de ces hommes au sommet, on trouve des gens comme Benalla et moi. On est tous les deux très jeunes, j’ai 25 ans, l’âge que Benalla avait quand toute cette affaire a éclaté, et pour lui comme pour moi, personne ne sait exactement comment on s’est retrouvés à nos postes. Sur papier, aucun de nous deux n’avait les qualifications suffisantes et pourtant, l’état français nous a filé un badge, des responsabilités et des armes à feu.

A la Maison de La Radio, il y a une petite échoppe « choisis ton fusil », tenue par Leila. C’est très chouette. Il y a un stand de tir avec pour cible, des photos de gens de droite. Bref.

Vraiment, cette histoire m’a beaucoup inspirée. Je rêvais d’être aussi proche de Nagui que Benalla ne l’est de Macron. Je rêvais d’une bromance comme ça, d’une relation aussi forte, aussi fusionnelle. Les médias nous auraient surnommé les Tic et Tac de la bande FM. On serait les Brangelina du service public : Fagui, qu’on nous appelerait. A retravailler.

Je donnerais tout pour une amitié comme ça. Parce qu’à notre époque, c’est difficile de trouver des amis.

Je lisais une étude l’autre jour - tu sais lire ? - eh oui, je ne suis pas qu’un corps de rêve. C’était une étude de l’Université de Pennsylvanie, qui nous apprend que ma génération, celle des millenials (gens nés dans les années 80 - début années 90), eh bien c’est la génération qui se sent la plus seule.

Et là autour de la table, vous vous dites « mais, tu as déjà parlé de ça la semaine dernière ». Eh oui, absolument. Dans une chronique qui n’a pas été diffusée en raison de la grève. Pour ceux qui ne sont toujours pas au courant, Radio France fait grève très régulièrement depuis début décembre, les travailleurs militent pour plus de sécurité au stand de tir.

Mais donc ma chronique n’a jamais été diffusée et je refuse de l’avoir écrite pour rien. Donc clairement je vais recycler quelques blagues et vous allez rire quand même. Parce que ça sera du comique du répétition. Comme Gad Elmaleh.

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.