Fanny Ruwet nous le dit : quand on est égocentrique, on se sent seul, les autres sont là à vivre leur petite vie sans réaliser qu’on en est le centre. C’est chaud.

Coucou les Zouzous !

La semaine dernière, je me suis un peu disputée avec mon ex-copain. On s’adore et tout mais là, on s’est un peu pris la tête parce qu’il m’a reproché d’être égocentrique. 

Et j’étais comme : « Beh. Oui. » Enfin gars, on est resté ensemble quatre ans, tu le sais. 

Tu ne peux pas acheter une bagnole puis quatre ans plus tard appeler le concessionnaire en disant : « HEU, C’EST UNE DIESEL ». T’as signé pour et tu l'as remplie pendant quatre ans frère. 

Donc je ne t’ai pas vendu un chat dans un sac. Déjà parce que si j’avais un chat dans un sac, je le garderais et je lui ferais des petits câlins d’amour. Avec ses petites patounes. 

Mais évidemment que je suis égocentrique, narcissique, tout ce que tu veux. Là je suis hyper contente du retour de l’été mais c’est juste parce que quand vous transpirez, je me vois dans vos fronts. 

Donc je n’ai pas compris qu’il me reproche ça, et puis aussi, je l’ai trouvé hyper dur avec moi. Parce qu’il ne se rend pas compte à quel point c’est difficile à vivre d’être égocentrique parce que les gens passent vraiment beaucoup de temps à ne pas parler de moi. 

Regardez là, la Bande Originale : 1h30 d’émission, et seulement 3 minutes où je parle ? Mais quoi ? C’est pas contre vous Jean-Louis Etienne, mais qu’est-ce qu’on se fait chier. 

Heureusement que parfois Morgane fait des blagues sur moi dans ses chroniques pour rappeler que j’existe. 

C’est vraiment difficile. 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Thèmes associés