On est en 2019 et j’ai 41 ans ! Grosso modo, si tout se passe bien, je suis à mi-chemin, sur l’échelle de la vie, je me situe pile poil entre Michel Drucker et un crush de Jean-Marc Morandini !

Ça va être bizarre mon enterrement, ça sera comme un de mes one man show sauf que je vais pas parler… Ce qui serait vexant, c’est qu’il y ait plus de rire…

C’est bizarre d’être au milieu de sa vie parce que j’ai un souvenir très précis de la vie de mon grand-père… C’est un homme, qui a passé sa vie à être prisonnier ! 

D’abord prisonnier de guerre chez les allemands et ensuite prisonnier de ma grand-mère! Les américains ont pu le faire sortir de son camps mais ils ont rien pu faire pour ma grand-mère!

J’ai encore une vision très claire de mon adolescence…  Jeux vidéo, masturbation, râteaux et échec scolaire ! Des fois les 4 en simultané…

Et tous les jours, je vois la vie de mes enfants qui se dessinent sous mes yeux… et clairement, sur trois générations, ça n’a rien à voir ! 

Ça n’a rien à voir !

Rien qu’à mon échelle, la vie que j’ai eu enfant n’a rien à voir avec la vie de mes enfants ! Quand je vois que ma femme et moi, on est prêts à les emmener aux urgences quand ils ont passé plus de 15 minutes devant un écran… 

Mais moi, à leur âge, je passais ma vie devant la télé ! 

Je regardais tout ! C’est la télé qui m’a élevée ! L’école, c’était le truc qu’on avait mis entre moi et la télé ! À l’époque, on n’en avait rien à carrer du temps que les gosses passaient devant un écran ! D’ailleurs on n’en avait rien à carrer des gosses! Les parents faisaient confiance !

Moi, je prenais mon vélo sans casque et je partais avec des potes 15 kilomètres plus loin dans un hangar désaffecté où on jouait aux fléchettes avec des seringues de toxico qu’on trouvait par terre! 

Le soir je rentrais, ma mère me demandait pas de lui raconter ma journée en détails comme on le fait avec les gamins aujourd’hui !

Moi les seules fois où ma mère m’a demandé si ça allait, c’est quand elle m’a vu passer au-dessus d’une bagnole en vélo ! Elle est venue me voir, elle m’a désinfecté à l’eau de javel, elle m’a remis sur mon vélo et zou, c’était reparti !

Le traumatisme crânien, ça n’existait pas encore !

Moi je vois avec mes gosses, dans ma maison, ils montent pas à l’étage sans être accompagnés! On sait jamais! 

Autant les poux, on n’en veut pas à la maison, autant des puces… si ça permet de toujours savoir où ils sont… Pourquoi pas!

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.