Cette semaine Fred avait envie de mettre un peu de poésie dans sa vie donc il est allé voir le dernier "Rambo" !

Rambo « last blood »... ça veut dire le dernier sang. C’est vachement bien foutu vu que le premier Rambo s’appelait « First blood », le premier sang...

Rambo, c’est plus qu’une franchise, c’est un cycle menstruel. « Rambo ménopause », c’était moins vendeur...

Alors l’histoire, je vous la fais courte : Rambo est cultivateur, il a une ferme, il plante des patates, il parle aux chevaux, il gueule sûrement sur le prix du lait... « Et il fait quoi pour nous le ministre  Didier Guillaume ?! » J’ignore s’il est en agriculture bio... En même temps je vois pas Rambo faire de la biodynamie mais on sait jamais...

Et sur son temps libre, il va sauver des connards de randonneurs qui vont faire du camping sauvage pendant des ouragans ! 

Sûrement des parisiens qui veulent se ressourcer avec Mère Nature !

Parce que ça, ça n’a pas changé depuis le premier Rambo, il est entouré par des abrutis !

Mon dieu que les gens sont bêtes dans les Rambo !

Depuis le premier, lui, tout ce qu’il veut, c’est être peinard ! Rambo c’est Stephan Eicher avec des muscles, il veut juste déjeuner en paix...

Antoine et les opticiens Atoll c’est son kiff à Rambo !

Dans le premier, il veut traverser une ville au calme, il y a un sheriff qui veut pas ! Bon bah normal, il le défonce !

Dans le 3, il a pris sa retraite, il fait du yoga avec des moines bouddhistes, on revient le chercher pour aider des talibans à défoncer du russe !

Dans le 4, il pêche en Thaïlande, il croise une ONG qui veut aller sauver des birmans... il leur dit : Faut pas y aller, c’est dangereux ! 

Ils y vont quand même et vous savez quoi ? Ils auraient pas dû ! 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
(Ré)écouter La drôle d’humeur de Frédérick Sigrist
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.