Frédérick Sigrist s'interroge ce matin sur la quarantaine, ses méfaits et comment y échapper...

Bonjour Audrey, pardonnez-moi de plomber l’ambiance! 

Je sais que sur Inter le cocktail enfance difficile, exclusion, et trauma parentaux, c’est la recette d’une soirée réussie...chez Laure Adler. 

Mais permettez-moi de recentrer le débat sur un sujet qui nous touche malheureusement tous: la quarantaine!

Oui dans quelques jours je vais avoir 40 ans, et je le vis...

Je le vis...Déjà je le vis! 

Oui j’ai conscience que me plaindre de mes 40 ans devant le public qui a la gentillesse de venir nous voir chaque matin, c’est un peu comme se plaindre d’un panaris devant un cul de jatte! 

Mais quand même, ces 40ans ça me pose question.

À un moment je me suis dit, je vais demander des conseils à Ganache qui les a eu 2 fois et demi  ses 40 ans! 

Quand j’ai réalisé...

Mais voyons Frederick, quel imbécile tu fais, tu officies sur une station de radio qui a la solution à tous les problèmes! 

Cette antenne c’est  un peu une pharmacie des âmes où les médicaments génériques sont des génériques d’émissions!

Des émissions qui t’apprennent à être mieux dans ta peau.

Des émissions comme celle-ci.

Bonjour heureux de vous retrouver pour une nouvelle émission de « Ça va mieux quand ça s’arrête! » Selon une étude menée par des chercheurs de l’université sKorbüt en Scandinavie, 99,6% des sexagénaires disent être passé par la quarantaine. 

Qu’est ce qui explique cet engouement pour cette période de la vie? En quoi avoir 40 ans est ce devenu un passage obligé pour ceux qui se destinent à devenir  de futures seniors? 

Est-ce un effet de mode ou une tendance en train de s’installer?

On évoquera bien évidemment, tous les symptômes liés à la crise de la quarantaine! Prise de poids, perte de cheveux, les séparations conjugales, les achats compulsifs d’automobile et la pratique des sports extrêmes...Sans oublier, bien entendu, le fameux démon de midi qui avec l’allongement de l’espérance de vie risque bientôt de devenir le démon de 11h et quart!

Questions, témoignages 01 45 24 7000 Ça va mieux quand ça s’arrête@radiofrance.com, sans oublier notre page Facebook.

À votre service ce matin, la psychiatre, comédienne, réalisatrice et parfois carreleur au black Audrey Dana, sans oublier le magasine Santé, kinoa et bienveillance notre partenaire du jour!

Bienvenue dans Ça va mieux quand ça s’arrête, le quotidien comment ça marche!

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
(ré)écouter La drôle d’humeur de Frédérick Sigrist Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.