Frédérick a reçu un mail d'auditeur se plaignant qu'il ne traitait pas les primaires de gauche, comme il l'avait fait pour celle de droite. Il lui répond dans sa chronique.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.