Une fois n’est pas coutume Nagui, je vais faire un vrai dépôt de bilan... celui de l’homme face un petit "h"

Car cette semaine, en entendant la sphère médiatique reprocher à Yann Moix, le Houellebecq Leader Price sa sortie sur les femmes de plus de 50 ans... ce que le cinéma, la télévision et la publicité nous démontrent chaque jour : on n'est pas hyper chaud pour vous montrer le corps d’une femme qui vieillit ! J’ai pensé... et le corps des hommes de 50 ans ? À quel moment on en parle ? 

Parce je sais qu’on n’avait dit pas le physique mais je connais beaucoup d’hommes de 50 ans et plus. Et leurs corps, ça ressemble plus aux ruines de Palmyre après le passage de l’état islamique qu'à l’époque de son élection au patrimoine historique de l’UNESCO !

Quand à 50 ans, t’as plus de cheveux dans les oreilles que sur le crâne, t’es rarement dans le classement GQ des hommes les plus sexy de la planète ! 

Pour un Idris Elba, combien d’Yves Calvi ?

Quand ton sexe, c’est un minaret qui n’apparaît qu’à certaines heures derrière ton bide, c’est assez rare qu’on fasse des poèmes de ta plastique.

Moi à un moment, j’ai fait modèle de nu pour des étudiants en arts plastiques... Et bien, la glaise était bien plus ressemblante avant qu’ils la transforment !

Mais étonnement, ce flétrissement pour un homme, ce moment où on se met à ressembler à du beurre fondu, on n’en parle pas ! 

D’ailleurs l’homme a des stades intermédiaires avec son corps que la femme n’a pas ! 

Moi il y a 5 mois, je faisais 120 kilos, l’équivalent de 3 Nagui et 1/2 Gerard Larcher , et bien avant d’accepter l’évidence qui était que j’étais gros... oui un jour, j’ai accepté d’être honnête avec moi ! Je me suis dit : « Merde Fred, t’es gros ! »

Pourtant il y avait des signes : dans le métro, quand j’étais assis sur un strapontin et que mon voisin partait, son strapontin se rabattait pas ! Dès fois je marchais à côté de ma femme, mon ombre avait plus de poitrine qu’elle !

Quand j’achetais des vêtements, il y avait tellement de X avant le L, c’était presque un mot ! J’étais essoufflé en montant un escalator !

Et bien avant de réaliser dans quel état j’étais vraiment, je suis passé par plein de phases...

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.