Après le scandale d'H&M, 28 grandes marques ont pris l'engagement d'en finir avec les clichés dans la publicité. Alors, à quoi ressemblera un spot de pub à l'avenir ?

Ce matin, Nagui, j’ai décidé de vous parler de la publicité. Tout le monde le sait, la publicité est aux films ce que les aires d’autoroute sont aux conducteurs : L’occasion d’aller pisser voire plus si on souffre du même mal que Daniel Morin. Mais pas que !

La publicité, c’est aussi donner l’envie aux gens d’acheter des choses dont ils n’ont pas besoin, sans quoi il les auraient déjà. La publicité c’est faire penser que ce que l’on a pas encore sera toujours supérieur à ce que l’on a déjà réussi à obtenir. La publicité, c’est regarder son fils nouveau né et se dire : je voudrais bien une fille ! C’est échanger un premier baiser avec la femme qu’on aime et se dire : « Maintenant je baiserais bien sa sœur ! ».

La publicité, c’est l’éternelle frustration du présent face à l’excitation éphémère et consumériste du conditionnel. Oui, Nagui, je suis en train de préparer une reconversion pour France Culture. Mais dans le souci de ne pas destiner cette chronique à un public de niche, je vais traduire mon message : 

« La publicité c’est de la merde ! »

Et il y a des jours où on s’en rend plus compte que d’autres. La semaine dernière, H&M la marque suédoise qu’on peut trouver partout ailleurs qu’à Stockholm, a fait le buzz en Angleterre, avec la photo d’un enfant mannequin noir portant un sweat-shirt  sur lequel était inscrit : « Le singe le plus cool de la planète ».

Ce qui est très drôle... Si tu as ta carte de l’amicale des boulistes néonazi. Beaucoup moins si tu es un consommateur noir. H&M s’est confondu en  excuse et a fait  immédiatement disparaître la photo. On imagine que le responsable marketing a du se faire virer. Robert Mesnard a déclaré qu’il n’en resterait pas là et qu’il comptait bien mettre ses anciens employeurs aux prud’hommes.

Et ça pose la question de l’image véhiculée dans les publicités. On se souvient tous de ces publicités d’un autre temps où une femme splendide se mordille les lèvres de désir, promesses de plaisirs inavoués, en voyant un homme, seul au volant de sa voiture flambant neuve.

« Il a la voiture, il aura la femme »

N’ayant pas le permis, autant dire que je me suis jamais senti hyper au top sexuellement parlant. On a tous en mémoire ces publicités pour le yaourt ou les glaces qui provoquent des orgasmes féminins et des explosions de pétales dans l’estomac. Moi, depuis ses pubs, je refuse que ma femme en  mange devant les enfants. Quand c’est pas des yaourts fait à base de flèches qui vont de ta bouche à ton anus des fois qu’on ne sache pas comment fonctionne la digestion... Vous remarquerez qu’on voit très rarement  des hommes manger du yaourt ou des glaces, à croire qu’ils sont pas dessert.

Sans compter la sempiternelle publicité pour la lessive des années 80 ou une adolescente débarquait : «  Maman, je trouve plus mon kimono! »

Ado à qui tu as envie de dire que ça ne sert à rien que tu t’émancipes en faisant des sports de combats vu que trente ans plus tard, tu seras cantonnée aux tâches domestiques pendant que ton père absent fera le cake devant des mannequins au volant de sa nouvelle voiture.

Heureusement, tout ça, c’était avant !

Car hier, 28 grandes marques se sont engagés à en finir avec les publicités remplies de clichés de genre. Et donc qu’est ce que ça va être la publicité du futur post-moderne non discriminante et éco-responsable:

(Petite musique guillerette)

Leïla : Bonjour les papas!

Albert et Frédérick : Bonjour ma chérie !

Leïla : Dites les papas, il est où mon kimono ?

Albert : Là où tu l’as laissé ma puce !

Leïla : Mais j’en ai besoin aujourd’hui, j’ai une compétition cet après midi ! Tu sais combien mes études de médecine me prennent déjà comme temps ! J’ai besoin de prendre soin de mon corps et de me détendre...avec modération !

Frédérick : Écoute ma chérie, ton kimono, tu ne l’as mis qu’une fois, on ne va pas le laver à chaque fois. Surtout quand on sait à quel point un rinçage est un gaspillage d’eau potable.

Leïla : Vous avez raison les papas, je dois bien ça à la planète! Mais qu’est ce que ça sent ?

Albert : J’ai fait une tarte aux blettes !

Leïla : Encore des blettes ?! Mais on en a déjà mangé hier !

Frédérick : Oui car c’est ce qu’il y avait dans le panier de l’agriculteur bio local et qu’il est important de respecter le calendrier des légumes de saison !

Leïla : Dans ce cas...Hum des blettes! Au fait, ce soir vous pouvez m’emmener chez Younès, mon copain oriental et architecte ? il organise une fête où on ne boira que des cocktails fait à base de 5 fruits et légumes.

Albert : Malheureusement non ma chérie, ce soir la patronne de papa, Madame Fatoumata Diawara française d’origine malienne veut que je fasse des heures supplémentaires, donc j’ai besoin de la voiture électrique !

Fred : Et si tu optais pour les transports en commun ou le covoiturage !? Tu sais ce qu’on dit sur le covoiturage ?

Leïla : Qui opte pour le covoiturage... 

Tous ensemble : Prend la décision la plus sage!!! 

(Ils rient tous ensemble - Fin de la musique)

Finalement le meilleur moyen de moderniser la publicité, c’est ptet simplement d’arrêter d’en faire!

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.