Ce matin, Fred se demande dans quel monde les pompiers, ces héros pour la plupart bénévoles, se font agresser...

Cette semaine, comme toutes les semaines, je lisais la presse pour trouver des gens plus malheureux que moi ! 

C’est la condition sine qua non quand t’es parent de 2 enfants avec un prêt de 25 ans sur le dos et une maison en banlieue, il faut que tu lises à quel point le reste du monde a une vie de merde pour rendre la tienne acceptable !

C’est vieux comme le monde, on fait tous ça à nos enfants quand ils veulent pas manger leurs choux fleurs ! « Tu sais qu’à l’autre bout du monde, y a des petits enfants, ils n’ont rien à manger ! »

Bon bah ça, on le dit pas parce qu’on projette de créer une banque alimentaire avec un micro crédit dans les 6 mois hein... Non, ça tu le dis pour que ton gosse, il termine ses choux fleurs et qu’il la ramène pas !

Tu étouffes la contestation avec les emmerdes des autres. Bon bah les informations, c’est la même chose mais pour les adultes.

Et je tombe sur un article intitulé : Le cri de colère des pompiers

Et là ça m’interpelle parce que s’il y a bien des gens que t’as pas envie d’entendre crier au feu, c’est les pompiers !

Moi je vais chez le médecin parce que j’ai une drôle de tache sous le bras, et je vois le toubib faire « Pfff alors là... » et ensuite chercher sur Doctissimo à quoi ça peut correspondre, je sais pas vous mais moi je suis pas rassuré ! 

Il y a des professions, t’as besoin, t’as envie qu’elles aillent bien !

Le ou la pilote d’avion qui est fatigué.e avant le décollage, qui vient de s’engueuler avec son amoureux ou son amoureuse... T’as envie de lui dire : « Tu sais quoi, on part demain ou après demain ! Ça presse pas...Oui je sais on a réservé pour 6 jours all inclusive à la Barbade mais moi moi moi, toujours moi... et toi dans tout ça ? Prends du temps pour toi...et fais toi remplacer ! » 

Pompier, c’est une profession, on veut qu’ils aillent bien ! Moi j’aime bien les pompiers ! Pas autant que Leïla qui les aime de manière pénalement punissables...

C’est des héros ces gens là ! 

Ils éteignent des feux qu’ils n’ont pas allumé !

Moi, dans la rue je donne déjà pas d’argent aux sans abris s’il y a personne pour le remarquer alors risquer ma vie pour un abruti qui a laissé cramer sa gazinière, ça me dépasse !    

Moi secouriste, je suis incapable de sauver la vie de quelqu’un que je connais pas. « Calmez vous madame ! Ranimez le, ranimez le... OK, je vais le ranimer... mais il a voté quoi aux dernières élections ? Comme ça, pour savoir... Et ce CD de merde de Maître Gims, vous savez si c’est à lui ?! Je demande ! Je demande ! »

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

L'équipe
Contact
Thèmes associés
(Ré)écouter La drôle d’humeur de Frédérick Sigrist
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.